Coronavirus : une prime de 1500 euros sera versée aux personnels des Ehpad des Hauts-de-France

Lors de son allocution télévisée, le ministre de la Santé et des Solidarités, Olivier Véran, a annoncé la distribution d'une prime de 1 500 euros aux personnels des Ehpad des 33 départements les plus touchés par l'épidémie. Les cinq départements des Hauts-de-France sont concernés. 

Coronavirus : les personnels des Ehpad des Hauts-de-France vont recevoir une prime de 1 500 euros.
Coronavirus : les personnels des Ehpad des Hauts-de-France vont recevoir une prime de 1 500 euros. © THIBAULT VANDERMERSCH/EPA/Newscom/MaxPPP
"Comme pour les soignants, nous annonçons que tous les personnels de tous les Ehpad de France et quel que soit leur statut recevront une prime pour valoriser leur engagement sans faille pendant cette crise", a annoncé Olivier Véran, ministre de la Santé et de la Solidarité. Elle sera versée dans les prochaines semaines et sera défiscalisée.
 
"Cette prime sera de 1 500 euros dans les 33 départements où l'épidémie aura été la plus forte", a précisé Olivier Véran. Tous les départements de la région des Hauts-de-France, classée en rouge lors de l'annonce de ce plan de déconfinement, sont concernés par la mesure. Ailleurs, dans les départements moins touchés par le coronavirus, elle sera de 1 000 euros. 
 
Cette prime concerne aussi les établissements qui accueillent des personnes en situation de handicap "lorsque l'assurance maladie contribue à leur financement, en lien avec la secrétaire d'Etat chargée du Handicap, Sophie Cluzel", a-t-il ajouté. 
 
Le 15 avril, il avait déjà pris l'engagement qu'une prime soit "très rapidement discutée puis attribuée dans tout le secteur du médico-social et notamment les Ehpad."
 

Les visites dans les Ehpad pourront se poursuivre mais dans les mêmes conditions qu'actuellement


"S'agissant de nos aînés vivant en Ehpad, nous ne pouvons pas prévoir un assouplissement supplémentaire dès le 11 mai", prévient le ministre de la Santé. "Les visites des proches pourront se poursuivre si la situation de l'établissement le permet, dans les mêmes conditions qu'aujourd'hui". 
 
Pour faire face à cette situation difficile, le gouvernement a aussi décidé d'"accompagner tous les Ehpad" et de  "débloquer 475 millions d'euros de crédits supplémentaires". 

Quid du déconfinement des Ehpad ? Le Premier ministre se veut prudent : "Serait-il possible d'ici trois semaines, dans les départements où le virus circule peu, d'alléger encore ces règles ? Je ne peux pas vous dire aujourd'hui parce que vis à vis des personnes les plus fragiles, je veux être de la plus extrême prudence. Dès que nous aurons vu et que nous aurons décidé, nous le dirons parce que je comprends parfaitement la volonté pour ces personnes et pour leurs proches de retrouver une vie la plus normale possible."
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société