Coronavirus : Violette Spillebout, candidate aux municipales fait des propositions pour la Braderie de Lille 2020

Pendant la Braderie de Lille 2019 / © F.GILTAY
Pendant la Braderie de Lille 2019 / © F.GILTAY

La candidate LREM aux élections municipales de 2020 pense qu'il est possible d'organiser la Braderie de Lille 2020.

Par EM

La Braderie de Lille aura-t-elle lieu les 5 et 6 septembre prochain ? Pour l'instant, c'est l'incertitude totale. Viollette Spillebout, candidate à la maire de Lille (arrivée 3ème avec 17,53 %) a décidé de lancer le débat. Entourée de quelques restaurateurs ou commerçants lillois, elle a émis quelques idées devant la presse, depuis la Grand'Place de Lille ce midi.

"Depuis plusieurs semaines, les gens s'inquiètent, se posent des questions sur la Braderie de Lille, dit-elle. On a senti dans ces discussions une vraie envie qu'elle soit maintenue. On est dans l'inconnu mais il y a eu une envie de trouver des solutions."
 
Coronavirus : Violette Spillebout fait des propositions pour la Braderie de Lille 2020


Violette Spillebout a annoncé vouloir lancer un questionnaire pour tester ses idées auprès des Lilloi et elle a fait trois propositions concrètes pour que la Braderie de Lille puisse avoir lieu :
  • Une braderie tous quartiers, étalée sur quatre jours, du vendredi matin au lundi soir pour mieux gérer les flux. "Elle serait réservée 100% aux particuliers lillois et serait thématisée selon les quartiers (enfants, lille, vélo...)", propose Violette Spillebout. Le port du masque pourrait être obligatoire ou non selon la situation sanitaire.
  • Une braderie des commerçants. "La Braderie est très importante pour eux. On pourrait l'étaler sur 3 week-ends et sur plus de quartiers.". L'idée est de permettre une vente au déballage, devant les vitrines.
  • Pour les restaurants et cafés lillois, "extension des terrasses pour respecter la distanciation sociale".

La candidate de la liste "Faire respirer Lille", propose également de mettre en place un système de paiement par bravelet digital pour éviter les échanges d'argent.
 

Martine Aubry, maire de Lille, avait évoqué la Braderie de Lille le 17 avril dernier lors d'une visioconférence : "Ça me paraît difficile qu'elle ait lieu mais attendons de voir ce qu'il va se passer", avait-elle déclaré.

 

Sur le même sujet

Les + Lus