Coupe de France : aventure terminée pour l’Amiens SC battu par Metz sur deux buts gags

Publié le

Malgré une copie majoritairement dominatrice, les Amiénois ont craqué par deux fois. Deux erreurs de concentration incompréhensibles ont offert la victoire et la place en 8e de finale de la Coupe de France aux Messins (2-1).

La rencontre avait très mal commencé. Un coup de massue d’entrée. Les protégés d’Oswald Tanchot ne pouvaient pas plus mal débuter leur 32e de finale de Coupe de France au Stade de la Licorne face aux pensionnaires de Ligue 1 du FC Metz. 40 petites secondes et le filet des Picards tremblait déjà (0-1). Le Messin, Leya Iseka se jetait sur une passe en retrait hasardeuse de Gendrey plein axe (1-0).

Unique erreur de la première période payée chèrement. D’autant qu’après l’ouverture du score, les Amiénois, efficaces au pressing, se sont montrés dominateurs (8 tirs dont 5 cadrés, 3 corners, 10 coups francs). Fébriles sur les rares offensives messines, le superbe travail d’Odey en fixation, suivi du centre millimétré de Mendoza et d’une frappe plat du pied léchée de Blin à la 51e minute récompensait enfin les initiatives picardes (1-1).

Un espoir séché par Yatabaré tout juste entré en jeu à la 90+2e. La première et seule intervention du milieu de terrain se résume à un remake raté de la main de Dieu. Dernière action avant les tirs-aux-buts, coup franc lointain pour Metz. Sentant la présence d'un Messin dans son dos, capable de claquer une tête, son bras s'est élevé. L'hébétement de ce dernier ne sauvera pas Amiens. Pénalty sifflé et transformé par Vagner (2-1). Amiens est éliminé et peut désormais se concentrer sur le championnat où il végète en 9e position.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité