Covid-19 - Belgique : "J’ose affirmer qu’en mars 2021 nous pourrions disposer d’un vaccin"

Un haut responsable du monde de la Santé en Belgique affirme qu'un vaccin pourrait être opérationnel dès le printemps prochain.

Recherche sur le vaccin aux Etats-Unis (13 août 2020)
Recherche sur le vaccin aux Etats-Unis (13 août 2020) © CHANDAN KHANNA / AFP
« Sur base de toutes les informations dont je dispose, j’ose affirmer qu’en mars 2021 nous pourrions disposer d’un vaccin. C’est une date butoir réaliste.​», a affirmé Xavier De Cuyper, le directeur de l’Agence des médicaments (AFMPS).  L’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé est l'organisme belge qui autorise la mise sur le marché des médicaments et vaccins chez nos voisins. 

L'interview donnée par son directeur à Het Laaste Nieuws n'est pas passée inaperçue. D'autant qu'elle concerne toute l'Europe. Xavier De Cuyper travaille en lien avec l’Union Européenne et les fabricants de vaccins potentiels contre le coronavirus. Il affirme qu"une première livraison européenne portera sans doute sur 50 millions de doses. La Belgique en recevra environ 1,2 million". Il avance également que ce vaccin, qui serait alors mis sur le marché en un temps record par rapport à d'autres vaccins, "sera sûr" : "Chaque pays devra donc faire des choix quant aux premières personnes à vacciner. Ce sera une discussion difficile. Il y aura beaucoup de pression de la part de tous les secteurs."

Où en est le vaccin contre le Covid-19 ?

Le laboratoire français Sanofi a justement lancé ce jeudi l'essai clinique sur l'homme pour le candidat vaccin contre le Covid-19 qu'il développe avec
le britannique GSK, suite à des essais pré-cliniques "prometteurs". Ailleurs dans le monde, d'autres candidats vaccins sont à des stades plus avancés,
notamment celui du laboratoire américain Pfizer et la jeune "biotech" Moderna, dont le candidat vaccin est en "phase 3" des essais cliniques sur humains, la dernière avant une commercialisation. Sanofi développe parallèlement un deuxième candidat vaccin à ARN messager en partenariat avec Translate Bio. 

Ce mercredi, les autorités sanitaires américaines ont demandé aux Etats de préparer la distribution à grande échelle d'un vaccin contre le coronavirus d'ici début novembre, soit avant l'élection présidentielle. 

En Europe, les premiers vaccins contre le coronavirus pourraient être administrés en Autriche au début de l'année prochaine et concerneraient prioritairement les personnels de santé, a indiqué mardi le gouvernement autrichien.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société