Covid-19 - Couvre-feu, écoles, aides aux entreprises : les nouvelles mesures prises par Jean Castex

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jennifer Alberts
L'une des principales mesures prises par Jean Castex le jeudi 14 janvier, l'extension à toute la France du couvre-feu de 18h à 6h.
L'une des principales mesures prises par Jean Castex le jeudi 14 janvier, l'extension à toute la France du couvre-feu de 18h à 6h. © FTV

Jean Castex a dévoilé jeudi 14 janvier de nouvelles restrictions pour freiner la propagation du coronavirus en France lors d'une conférence de presse avec six de ses ministres. Il a par ailleurs annoncé un élargissement de la campagne de vaccination dès lundi 18 janvier. 

La principale mesure, c'est l'application du couvre-feu de 18h à 6h sur tout le territoire. Déjà mis en place dans 25 départements, il va être étendu à l'ensemble du territoire métropolitain dès samedi 16 janvier et pour "au moins 15 jours".

Des exceptions sont toutefois tolérées : 

  • déplacement vers ou depuis son lieu de travail;
  • déplacement professionnel, s'il n'est pas possible de le reporter;
  • motif familial impérieux, notamment pour l'assistance aux personnes vulnérables ou pour la garde d'enfants;
  • raison médicale, pour se rendre à l'hôpital, chez le médecin ou en pharmacie;
  • participation à des missions d'intérêt général;
  • promenade d'un animal domestique à proximité du domicile;
  • déplacement d'une personne en situation de handicap et son accompagnant;
  • convocations judiciaires.

Education

Les écoles restent ouvertes. Mais les activités physiques et sportives scolaires et périscolaires en intérieur sont suspendues jusqu'à nouvel ordre et le protocole sanitaire dans les cantines sera encore renforcé. Pour freiner la propagation du variant britannique, un protocole pour tester jusqu'à un million d'enfants et d'enseignants par mois va également être mis en place. 

Dans les universités, les travaux dirigés en première année vont pouvoir reprendre par demi-groupes à partir du 25 janvier. Cette mesure s'étendra ensuite, "si la situation sanitaire le permet, aux étudiants des autres niveaux", a ajouté le Premier ministre.

Voyages

Les conditions d'entrée en France vont être durcies "fortement" et les contrôles aux frontières vont être "renforcés"

À compter de lundi 18 janvier, tous les voyageurs en provenance d'un pays extérieur à l'Union européenne devront effectuer un test avant de partir, a précisé le Premier ministre. Les personnes concernées devront par ailleurs s'engager sur l'honneur à s'isoler pendant sept jours une fois arrivées en France, puis à refaire un deuxième test PCR à l'issue. Le contrôle des frontières sera également renforcé et des tests négatifs exigés pour rejoindre plusieurs territoires d'outre-mer.

Sur le volet économique, le Premier ministre a assuré que les dispositifs de soutien seraient maintenus le temps nécessaire. Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a annoncé que les entreprises pourraient bénéficier d'un an de plus de remboursement des prêts garantis par l'État. Par ailleurs, les coûts fixes des entreprises fermées seront pris en charge jusqu'à 70%.

Accélération de la campagne de vaccination

Parallèlement, la campagne de vaccination va s'accélérer. Dès lundi 18 janvier, les personnes présentant des pathologies à haut risque (insuffisances rénales chroniques, cancer sous traitement, transplantés d'organes, personnes trisomiques...) pourront se faire vacciner, soit 800 000 personnes supplémentaires. L'ouverture prévue de la vaccination à toutes les personnes de plus de 75 ans. Le ministre de la Santé Olivier Véran annoncé qu'au total, 700 centres de vaccinations seront ouverts lundi et seront tous en capacité de donner des rendez-vous pour les quatre prochaines semaines. 

"Si nous constatons une dégradation épidémique forte, nous serions conduits à décider sans délai d'un nouveau confinement", a prévenu Jean Castex. 

Environ 20 000 nouveaux cas sont comptabilisés chaque jour en France, loin des 5 000 espérés à la mi-décembre par le gouvernement. Près de 25 000 malades du Covid-19 sont actuellement hospitalisés.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.