• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

La cueillette des moules de Bouchot arrive à son terme sur le littoral picard

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Débutée au printemps, la cueillette des moules de Bouchot est presque terminée. L'occasion de faire le portrait d'une profession apparue 1971 et qui compte 14 producteurs sur le littoral picard entre Fort-Mahon et Quend.

Par Avec Yolande Malgras


La culture de la moule de Bouchot a été introduite que le littoral picard en 1981.

Aujourd'hui, 14 mytiliculteurs produisent plus de 2.000 tonnes de moules chaque année sur plus de 5 kilomètres de plage entre Fort-Mahon et Quend. Un travail exigeant et exigeant, guidé par les deux marées quotidiennes. La journée d'un mytiliculteur commence en pleine nuit, à 4 heures du matin pour accrocher les nessains de jeunes moules. Elle ne finit pas avant 22 heures : c'est lors de la marée du soir qu'il faut cueillir les moules matures. Il faut deux ans pour qu'une moule arrive à maturité.

 

 
Chaque jour, la récolte est acheminée au centre conchylicole du Crotoy, le coeur de l'activité pour les 14 producteurs de moules de bouchot de la côte picarde. Les moules y sont purifiées pendant un cycle de 16 heures. Puis elles sont nettoyées de toutes impuretés, triées manuellement et mises en sacs.
 
Généreuses, charnues, couleur safran, les moules de Bouchot picardes bénéficient de l'appellation "Spécialité traditionnelle Garantie". Chaque année, 2.500 tonnes sont consommées en Picardie Maritime.

Sur le même sujet

Je t'aime à l'européenne : l'Europe et nous (épisode 5/5)

Les + Lus