Dakar : Van Beveren chute mais reste sur le podium

Chute d'Adrien Van Beveren sur la 7ème étape du Dakar. / © FRANCK FIFE / AFP
Chute d'Adrien Van Beveren sur la 7ème étape du Dakar. / © FRANCK FIFE / AFP

Une petite chute a marqué l'étape du Nordiste ce lundi mais tout va bien !

Par AFP

Constant depuis le début de l'épreuve, le Français Adrien Van Beveren (6e pour sa première participation l'an dernier) pointe à la 3ème place, à 22 min 16 sec, et peut commencer à rêver. "Aujourd'hui, je pense à la victoire, mais à une victoire plus lointaine que celle-ci peut-être, disait-il à son arrivée à Uyuni, près du célèbre salar. Maintenant oui, quand on est 3e, il peut arriver plein de choses, ça me fait rêver et, dans un petit coin de ma tête, il m'arrive d'y penser. Mais on fera le point plus tard, il est encore trop tôt pour penser à tout ça."

Sa priorité lundi soir : remettre seul en état sa moto avant de reprendre la route vers Salta, en Argentine, mardi. Sa petite chute n'a eu aucune conséquence grave. C'est le propre d'une étape marathon: au soir de la première partie, les pilotes ne peuvent recevoir d'assistance pour bichonner ou réparer leurs véhicules.

Plus de peur que de mal pour VBA
Dans ce Dakar, les motos, continuent de se chercher de véritables favoris : l'Américain Ricky Brabec (Honda) a été lundi le sixième pilote à s'imposer en six étapes depuis le début de la course. Sans conséquence au classement général puisque le Britannique Sam Sunderland (KTM), 3e lundi, a augmenté son avance à près de 18 minutes sur le Chilien Pablo Quintanilla (Husqvarna).

Ce mardi, le parcours de la 8e étape du Dakar-2017 mardi, entre Uyuni (Bolivie) et Salta (Argentine), a été modifié pour contourner un rio en crue devenu
infranchissable à la suite des intempéries qui frappent la région depuis vendredi, ont annoncé lundi les organisateurs.

892 km ce mardi

"La course pour toutes les catégories sera suspendue (...) au point kilométrique 174, précise l'organisation dans un communiqué. Les motos, quads et voitures, rejoindront alors en neutralisation le départ de la seconde partie de la spéciale du jour (point kilométrique 246,37) et reprendront la course normalement. Les camions rejoindront directement Salta sans courir la seconde partie de la spéciale". 

Le lieu et l'horaire de départ de l'épreuve, par contre, ne changent pas. Les concurrents du Dakar devaient parcourir 892 km mardi, dont 492 chronométrés, à l'occasion de la 8e étape, qui est aussi la deuxième partie de l'étape marathon, au cours de laquelle ceux-ci ne peuvent recevoir d'assistance sur leurs véhicules. La spéciale du jour devrait être amputée de 70 kilomètres environ, selon l'organisation.

Les tracés des étapes de vendredi et lundi avaient déjà été modifiés en réaction aux intempéries, alors que l'étape de samedi avait elle été annulée.

 

Sur le même sujet

Parcoursup : des étudiants toujours incertains sur leur avenir à la rentrée

Les + Lus