Dans les Hauts-de-France, 68% des professionnels du tourisme satisfaits de la saison portée par la clientèle locale

Le bilan de la saison estivale est positif dans la région Hauts-de-France. Sur la côte, en ville ou dans les terres, la fréquentation est nettement en hausse par rapport à 2020. Les professionnels du tourisme ont pu compter sur une clientèle majoritairement locale malgré le contexte sanitaire.
Plage de Berck dans le Pas-de-Calais - Août 2021
Plage de Berck dans le Pas-de-Calais - Août 2021 © FTV

Avec la crise du Covid, le tourisme dans les Hauts-de-France s'est effondré en 2020 : plus de 2,5 milliards d'euros de recettes en moins par rapport à 2019. Soit plus de 40% de baisse d'activité. 

Les professionnels du secteur attendaient donc avec impatience de voir revenir les clients cet été. Malgré l'instauration du pass sanitaire, les chiffres sont satisfaisants. Selon le comité régional du tourisme et des congrès des Hauts-de-France, 68% des professionnels dressent un bilan positif de la fréquentation en juillet-août (contre 56% en 2020). 

Principal effet avantageux : le tourisme de proximité. Avec la pandémie, les Français ont changé leurs projets et ont choisi de partir en vacances dans l'Hexagone, voire même dans leur région. Ainsi, dans les Hauts-de-France, les Français représentent 72% de la clientèle en août. Les habitants de la région sont majoritaires : 40% de la clientèle française et jusqu’à 50% dans les campings. Sans compter petit à petit sur le retour des touristes étrangers : la part de marché de la clientèle étrangère, majoritairement des Belges, s'élève à 28% en août 2021 contre 16% en 2020. 

91% des professionnels satisfaits sur la côte

Cette tendance se confirme sur le littoral du Pas-de-Calais notamment à Berck en cette fin de mois d'août. Sur le front de mer, l'hôtel Neptune affiche quasi complet depuis le début de l'été et l'arrière-saison s'annonce prometteuse. "Jusque fin septembre, mon planning est déjà bien chargé. 90% de mes réservations sont confirmées, donc je ne suis pas du tout négative pour le mois de septembre, ni pour le mois d'octobre non plus", affirme la gérante Laurence Vignon-Le Noir.

Ici, toutes les chambres sont réservées y compris les suites de luxe. Malgré les mesures sanitaires, l'activité est repartie au même rythme qu'avant Covid. "C'est identique à 2019 à part au niveau du restaurant où on est quand même en légère baisse", confie-t-elle. D'après le comité régional du tourisme et des congrès des Hauts-de-France, sur un panel de plus de 250 gérants d’hôtels, 73% d’entre eux ont fait état d’un bon niveau de fréquentation en août (contre 69% en juillet). Un chiffre encore plus important sur le littoral avec 91% des professionnels satisfaits.

Une bonne fréquentation dans les villes

Ce regain d'activité a aussi été constaté dans les terres et en milieu urbain. 71% des professionnels situés en ville affichent une bonne fréquentation en juillet-août contre seulement 47% en 2020. À Arras, dans le Pas-de-Calais, les touristes sont nombreux à découvrir l'histoire de la ville notamment des carrières de craie à 12 mètres de profondeur où une visite guidée est proposée. "C'est vraiment super, il y a beaucoup d'explications, je suis natif d'Arras et c'est la première fois que je viens", nous confie un visiteur. "Je suis en vacances dans les villes du coin et donc j'en profite pour découvrir leur histoire", indique un autre. 

Le rebond de l'activité se traduit ainsi dans les chiffres : le taux d'occupation en hôtellerie pour le mois d'août en milieu urbain est de 63%, c'est 18 points de plus qu'en 2020. Là aussi, une clientèle majoritairement locale. "Une région qui gagne des parts de marché en matière de tourisme, c'est une région qui est portée par ses habitants. Et si les habitants connaissent mieux leur région, ils vont forcément en parler autrement. Ils vont parler des espaces naturels, du patrimoine, des lieux qu'ils ont découverts", analyse Frédéric Leturque, président de la mission attractivité Hauts-de-France du comité régional de tourisme et des congrès.

Les touristes attirés par les grands espaces

Parmi les grands gagnants de la saison, le tourisme vert avec un besoin pour les touristes de se ressourcer dans les grands espaces de la région. Pour l'hôtellerie, les campings et les gîtes, le taux d'occupation en août est en hausse de 8 points par rapport à 2020. Durant la saison estivale, en milieu rural, 6 acteurs sur 10 dressent un bilan satisfaisant, soit 15 points de plus par rapport à l’été 2020.

Les premières tendances sont donc encourageantes même si l'affluence semble globalement rester en retrait par rapport aux années pré Covid. Il faudra attendre les prochains mois pour dresser un bilan touristique complet. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie vacances sorties et loisirs