VIDÉO. Déconfinement : les Anglais de Calais ne comprennent pas la quatorzaine imposée par le Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a confirmé vouloir imposer une quarantaine de 14 jours aux voyageurs arrivant de l'étranger. La mesure annoncée par le premier ministre Boris Johnson ne laisse pas indifférent les anglais qui résident dans les Hauts-de-France. À Calais, c'est l'incompréhension.

Les ressortissants britanniques face à l'instauration d'une quarantaine de deux semaines pour rentrer au Royaume-Uni
Les ressortissants britanniques face à l'instauration d'une quarantaine de deux semaines pour rentrer au Royaume-Uni © France3
Deux semaines de quarantaine obligée pour les voyageurs entrant au Royaume-Uni, c'est ce que va imposer le gouvernement britannique dés le 8 juin prochain. Une décision qui pénalise fortement les ressortissants britanniques de la Côte d'Opale.
 

Colére et incompréhension


A Calais, Kristina Howells, la présidente de la British association Côte d'Opale a déjà dû annuler un voyage avec le confinement, décidé en mars dernier. Installée depuis plus de 10 ans en France, l'idée d'une quatorzaine imposée pour rentrer au pays la met en colère." Ma grand mère à 94 ans, je voudrais bien profiter d'un petit moment avec elle .... mais quand !"
 
Réactions de ressortissantes anglaises face à la quatorzaine imposée pour rentrer au Royaume-Uni


Même réaction pour Stéphanie Curtet, animatrice de la section franco-britannique au collège Pierre Daunou de Boulogne-sur-Mer.  "Cette décision n'est pas trés logique. Qu'ils se protègent d'un pays plus contaminé, je comprendrais. Mais là, c'est des gens qui viennent d'un pays moins contaminé ..."

Pas question pour elles deux, de rester coincées une fois sur place. "Quand je vais aller voir mes amis, ma grand-mére, ma famille, là bas, je dois rester dans ma chambre et quand je rentre en France, je dois faire la même chose ? c'est quoi ça, ce n'est pas la vie ! ", soupire Kristina.
   
Les deux amies ont déjà réservé leur billet pour l'Angeleterre au mois d'août. "Mais j'ai pris le billet le moins cher, donc non modifiable non remboursable" précise Stéphanie.
 

Chute de la fréquentation touristique transmanche


En réaction à cette annonce du gouvernement Britannique, la France se tient prête à mettre en place une mesure de réciprocité ce qui risque de geler encore un peu plus les échanges Franco-Britannique. Du côté du trafic transmanche, l'idée d'une quatorzaine réciproque entre les deux pays est un nouveau coup dur après le Brexit et le confinement.

 

Dans le port de Calais, les voyages scolaires sont passés de 9000 autocars en avril 2019 à zéro cette année. Le nombre de voitures a été divisé par 20. Le fret, principale activité, ne sera pas concerné par la mesure mais cette quatorzaine pose question.

"On ne sait pas quelles mesures vont être prises. On ne peut pas envisager raisonnablement qu'à partir de fin juin, début juillet, les touristes britanniques vont revenir en Europe, en France. On est triste car cela va toucher l'attractivité du port de Calais ", précise Jean-Marc Puissesseau , PDG du port de Calais-Boulogne.

 

La quatorzaine des voyageurs doit entrer en vigueur le 8 juin côté britannique. Elle sera réexaminée toutes les 3 semaines. En attendant, Kristina croise les doigts pour pouvoir visiter sa grand-mère, cet été, sans avoir à rester cloîtrée dans une chambre d'hôtel à son arrivée Outre-Manche. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
côte d'opale nature parcs et régions naturelles royaume-uni international coronavirus santé société déconfinement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter