• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le député LREM Jacques Krabal, le mauvais élève picard de l'Assemblée nationale

Jacques Krabal lors d'un débat sur la délimitation des régions et la modification du calendrier électoral à l'Assemblée nationale, le 17 juillet 2014. / © FRANCOIS GUILLOT / AFP
Jacques Krabal lors d'un débat sur la délimitation des régions et la modification du calendrier électoral à l'Assemblée nationale, le 17 juillet 2014. / © FRANCOIS GUILLOT / AFP

L'élu LREM de l'Aisne a été présent uniquement 25 semaines dans l'hémicycle et y a pris la parole qu'une fois lors des 12 derniers mois, selon le site Nosdeputes.fr. Olivier Dassault, député LR de l'Oise ne fait guère mieux.

Par AJ

25 semaines sur 52. Soit un peu moins d'une semaine sur deux en 12 mois. C'est le nombre de fois où le député La République en Marche (LREM) de l'Aisne, Jacques Krabal, a été "relevé présent en commission, a pris la parole dans l'hémicycle ou a participé à un scrutin public" entre mars 2018 et mars 2019, selon l'observatoire citoyen de l'activité parlementaire nosdeputes.fr.

D'après les données détaillées relevées par l'observatoire, l'élu LREM de l'Aisne aurait comme bilan :
  • 0 amendement proposé
  • 0 intervention courte (jusqu'à 20 mots) en hémicycle
  • 1 intervention longue (plus de 20 mots) en hémicycle
  • 14 questions écrites et 1 question orale soumises au gouvernement
  • 639 amendements signés 

Il est également précisé que l'homme politique, qui est par ailleurs conseiller municipal de Château-Thierry et secrétaire général de l'Assemblée Parlementaire de la Francophonie, est intervenu 6 fois en commission pour un total de 30 présences.
 

Ces statistiques font ainsi de Jacques Krabal le plus mauvais élèves des 17 députés de Picardie (Oise, Somme et Aisne).

À l'échelle nationale, le natif d'Epieds fait même partie des 150 députés les moins actifs sur l'ensemble des 572 que compte la France.

Jacques Krabal a tenu à préciser qu'en tant député, il a été nommé secrétaire général parlementaire de la francophonie et que son activité se concentre essentiellement autour de cette casquette : "j'interviens à ce titre dans d'innombrables assemblées francophones. Il est donc normal que je sois moins souvent à l'Assemblée Nationale", a expliqué l'élu. Une activité qui n'est pas comptabilisée par le site nosdeputes.fr.

Olivier Dassault en seconde position

L'autre cancre de la région s'appelle Olivier Dassault. En terme de semaine d'activité, le député Les Républicains (LR) de l'Oise, fait pire avec 23 semaines. Cependant, même si le bilan n'est pas reluisant non plus, Olivier Dassault a été plus actif avec :
  • 3 amendements proposés
  • 9 interventions longues en hémicycle
  • 6 propositions de loi écrites
  • 37 questions écrites
  • 1072 amendements signés
  • 7 interventions en commission pour 23 présences

En 2017, six mois après les élections législatives suivant le nouveau mandat présidentiel, le média Capital avait dressé un classement de l'activité des 572 nouveaux députés. Déjà, Jacques Krabal et Olivier Dassault occupaient le bas de tableau en étant respectivement classés 497ème et 562ème.

Sur le même sujet

La Transbaie en 1989

Les + Lus