Derby Lens-Lille : "un match fédérateur et mobilisateur"

Olivier Brochard est spécialiste des derbys entre Lens et Lille. A la veille de la 112ème rencontre du genre, il nous rappelle quelques dates clefs.

Lors du match aller, Lille a vaincu Lens 4 buts à 0
Lors du match aller, Lille a vaincu Lens 4 buts à 0 © Denis Charlet / AFP

A trois journées de la fin du championnat, le LOSC est leader de Ligue 1. Le RC Lens est cinquième au classement. Une fin de saison qui s'annonce passionnante pour nos deux équipes. Tandis que Lille vise le titre de champion de France, Lens peut espérer une qualification européenne.

L'occasion de regarder dans le rétroviseur de ces 111 matches disputés avec un spécialiste. Olivier Brochard a co-écrit "Histoire des derbys Lens-Lille". 

France 3 Hauts de France : l’enjeu de ce derby est-il particulier ?

Olivier Brochard : C’est un derby qui est attendu par tous. Je pense même que c’est la première fois qu’il y a autant d’enjeu entre les deux équipes. Les supporters sont absents des stades, mais sur les réseaux sociaux, il y a beaucoup d’animations. Quand le derby arrive ainsi en fin de saison, c’est toujours plus fort. Et plus encore avec Lille qui est leader.

D’où vient cette frénésie ?

Entre les deux équipes, c’est une longue histoire. La première fois qu’il y a vraiment eu un enjeu, c’était le 9 mai 1948. Lille et Lens en finale de la Coupe de France. Lille a gagné 3 buts à 2. Le derby du Nord, c’est un match fédérateur et mobilisateur.

Article de presse au lendemain du derby de 1946 : une tribune s'était effondrée sans faire de victime
Article de presse au lendemain du derby de 1946 : une tribune s'était effondrée sans faire de victime © FTV

Cette rencontre a toujours attiré beaucoup de monde. On se souvient de 1946… Les spectateurs étaient montés sur le toit de la tribune du stade Henri-Jooris. Elle s’était écroulée sous le poids. Aucune victime à l’époque… On a vraiment évité le drame.

C’est le 112ème derby de l’histoire entre Lens et Lille. Statistiquement, qui domine ?

Globalement, on peut parler d’une domination lilloise sur les derbys. Sur les 111 oppositions en championnat et en coupe, le LOSC a gagné 43 fois, Lens 34 fois. Il y a eu 34 matches nuls.

Lille s’est présenté en tant que leader du championnat face à Lens à sept reprises. Quatre fois, Lille l’a emporté ! Une lueur d’espoir malgré tout pour Lens : deux victoires pour les Sang et Or alors que le LOSC était premier du classement.

Quelles ont été les dates marquantes de ce derby ?

Sur 111 oppositions, il y en a eu beaucoup. On peut retenir 1997 et 2008.

Le 26 avril 1997, Lens l’emporte 1-0 et condamne Lille à la seconde division. Ça avait été chaud entre supporters. Cette année-là, les Lensois avaient façonné des petits cercueils. Ça avait provoqué un sacré choc chez les Lillois.

Un match à enjeu pour Lille en 1997
Un match à enjeu pour Lille en 1997 © FTV

Le 10 mai 2008, c’est l’inverse. Lille l’a emporté contre Lens 2 à 1. Cette fois, c’est Lens qui est condamné à la deuxième division.

Et puis un mot quand même du fameux derby de septembre 2000. Celui-là, il reste vraiment dans les annales. Le scénario a été complètement fou. Alors que Lens menait 1 à 0, Lille est revenu dans les toutes dernières minutes du match. Résultat : victoire du LOSC 2-1. Je vous dis pas l’ambiance ! 

Quels sont les grands noms de ce derby ?

Moi, je retiens cinq noms. Côté Lillois, Marceau Somerlinck qui a disputé 20 derbys et en a remporté 11. Il était capitaine lors de la fameuse Coupe de France de 1948. Et puis, il y a eu Stéphane Dumont, un natif de Templeuve. 9 participations, aucune défaite à chaque fois qu’il a foulé la pelouse.

Daniel Leclercq a marqué l'histoire du RC Lens
Daniel Leclercq a marqué l'histoire du RC Lens © FTV

Côté Lensois, je retiens évidemment Daniel Leclercq, mort récemment. Il détient encore aujourd’hui le record de victoires : 9 victoires sur 14 derbys disputés. Impossible de ne pas citer Eric Sikora. C’est lui qui a joué le plus de derby : 18 en tout ! Il n’en a jamais gagné un seul à Bollaert.

Enfin, Philippe Brunel a joué pour les deux clubs. Lensois de souche, il a disputé 11 derbys : 4 avec Lens, 7 avec Lille. Il a marqué pour les deux clubs.

Au match aller, Lens a perdu 4 buts à 0. Il y aura un air de revanche ce vendredi ?

Pour Lens, ça a été une grosse désillusion car l’équipe venait de remonter en Ligue 1. Lens voulait effacer les 15 ans de disette, mais ils ont lourdement perdu.

Je cite souvent Rudi Garcia qui a joué et entraîné Lille : "Un derby, ça ne se joue pas… ça se gagne !". Voilà, je crois que ça résume tout. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport