• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Fruges : le plus grand parc éolien de France veut encore grandir

Le parc éolien de Fruges. / © Jean-Marc Vasco
Le parc éolien de Fruges. / © Jean-Marc Vasco

Une enquête publique a débuté ce lundi. 

Par @F3nord

Actuellement, Fruges, c'est le premier parc éolien de France : 76 machines, 140 MW de puissance, soit l’équivalent de l’alimentation de la ville de Lille. La communauté de communes du secteur ne veut pas s'arrêter là. En projet : 27 éoliennes supplémentaires, une puissance de 74 mégawatts, 110 millions d'euros d'investissement. 

«  Il s’agit d’une extension et d’une densification du premier parc éolien. Le projet est monté par la société Ostwind, comme le premier  » explique à La Voix du Nord Jean-Jacques Hilmoine, le président de la communauté de communes de Fruges.
Le parc éolien de Fruges


Enquête publique

Fruges s'est lancé dans l'éolien depuis 2004 et en a fait notamment une source de revenus non négligeable : le budget de la collectivité a quadruplé. Le même effet est recherché avec ce nouveau projet. D'autant que cette fois c'est une société d’économie mixte qui achèterait les 27 éoliennes et en récupèrerait donc une partie des recettes. 

Mais avant cela, il faut en passer par l’enquête publique. Elle a débuté ce lundi et va durer un mois. Les habitants des communes concernées par cette "extension" sont invités à venir donner leur avis dans les mairies : Fruges, Hézecques, Coupelle-Neuve, Coupelle-Vieille, Crépy, Ambricourt, Canlers et Verchin.
L'enquête publique a débuté ce lundi. / © Jean-Marc Vasco
L'enquête publique a débuté ce lundi. / © Jean-Marc Vasco
En mairie de Fruges, le dossier de projet éolien soumis à enquête publique. / © Jean-Marc Vasco
En mairie de Fruges, le dossier de projet éolien soumis à enquête publique. / © Jean-Marc Vasco
Si le commissaire-enquêteur donne un avis positif et que la Préfète du Pas-de-Calais valide le projet, les premières nouvelles éoliennes pourraient entrer en service à la fin de l'année 2017. 

Sur le même sujet

Amiens : grève des guichetiers SNCF

Les + Lus