• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Gaz, préservatifs, immobilier... Ce qui change au 1er décembre

© Fred TANNEAU / AFP
© Fred TANNEAU / AFP

L'année 2018 est presque terminée, mais quelques changements ont encore lieu avant d'attaquer 2019. On fait le point sur tout ce qui change au premier décembre. 

Par V.G.

Baisse du prix du gaz


Les prix du gaz pratiqués par le fournisseur d'électricité Engie baissent jusqu'à 2,4 % à partir du premier décembre. C'est la première fois que les prix diminuent depuis sept mois. Cette baisse va concerner 4,6 millions de Français.

Pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, la baisse est de 0,8 %. Elle est de 1,5 % pour ceux qui ont un double usage du gaz pour la cuisson et l'eau chaude. Pour les foyers qui se chauffent au gaz, la baisse est de 2,4 %.

Cette baisse du prix du gaz est la bienvenue après l'augmentation des tarifs de 5,79 %  en novembre. Elle s'explique par une baisse des prix à l'importation, qui représente 99 % du gaz naturel consommé en France. Depuis le premier janvier 2018, le prix du gaz a augmenté de près de 20 %.
 
 

Des préservatifs remboursés par la Sécurité Sociale


À partir du 10 décembre, certains préservatifs vont être remboursés par la sécurité sociale pour lutter contre le SIDA. C'est préservatifs, de la marque EDEN, sont fabriqués par le laboratoire pharmaceutique Majorelle. Ces préservatifs seront vendus en pharmacie sur prescription médicale. Ils coûteront environ six fois moins cher que les préservatifs aujourd'hui en vente et seront remboursés à 60 %  par la sécurité sociale.
 
 

Immatriculation des copropriétés


Les copropriétaires (d'une copropriété de moins de 50 lots) ont jusqu'à la fin du mois pour immatriculer leur bien sur un registre national. Le but ? Mieux connaître l'état des copropriétés et dont mieux prévenir les dysfonctionnements. C'est souvent le syndic qui gère la copropriété qui est chargé de cette immatriculation. 
 

Durcissement de la loi pour les AirBnb


Depuis la publication le 24 novembre au Journal officiel de la loi sur l'évolution du logement, de l'aménagement et du numérique (loi ELAN), les sanctions se durcissent pour les les locations touristiques de courte durée abusives, et les amendes peuvent désormais monter jusqu'à 10 000 euros. Les plateformes de type AirBnb sont également dans l'obligation de supprimer les annonces illégales sur leur site. 
 

Dernières semaines pour corriger sa déclaration de revenus


Les Français ont jusqu'au 18 décembre pour corriger leur déclaration de revenus. Si vous avez fait une erreur, vous pouvez encore la rectifier ici. Passée le 18 décembre, il faudra envoyer un courrier ou un message depuis votre espace personnel. 

 

Sur le même sujet

Concert : Yolande Bashing à Lille (électro)

Les + Lus