• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Gérald Darmanin accusé de viol : le parquet rouvre une enquête

Gérald Darmanin le 12 janvier dernier / © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Gérald Darmanin le 12 janvier dernier / © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Une femme de 46 ans accuse de viol Gérald Darmanin. Le ministre de l'Action et des Comptes publics a déposé une plainte en dénonciation calomnieuse.

Par France 3 Nord Pas-de-Calais

Le Parquet de Paris a rouvert une enquête sur des accusations de viol visant Gérald Darmanin, le ministre nordiste de l'Action et des Comptes publics, révèlent Le Monde et franceinfo ce samedi. Une plainte avait été déposée en juin 2017 au parquet de Paris. Classée sans suite en juillet.

L'un des avocats de Gérald Darmanin Me Mathias Chichportich, a réagi ce samedi après-midi en dénonçant "des accusations qui ne traduisent qu'une seule intention de nuire" et "ne résistent ni à l'analyse des faits, ni à l'application du droit".

"Il y a donc eu une enquête préliminaire qui a été ouverte par M. Molins [procureur de la République de Paris], il y a eu des investigations. Au bout d'un certain temps, cette enquête ne donnant rien, évidemment, puisque tout cela est faux, a été clôturée 'par absence totale d'infraction', je cite le parquet de Paris", avait expliqué l'ancien maire de Tourcoing sur franceinfo le 15 janvier dernier.

Il avait précisé que la lettre de dénonciation (de faits remontant à 2009) avait été envoyée deux jours après sa nomination à Bercy. "Une lettre de dénonciation calomnieuse, une lettre infâme me concernant, a été donnée au garde des Sceaux", avait ajouté Gérald Darmanin, qui avait de lui-même abordé ce sujet lors de l'interview. 
Gérald Darmanin révèle avoir été accusé d'abus de faiblesse, "voire de viol", après sa nomination à Bercy, une enquête classée sans suite

La plaignante a été de nouveau entendue après cet interview de Gérald Darmanin, ce vendredi 25 janvier dernier, après l'envoi d'un courrier de sa part. Selon franceinfo, l'enquête a été rouverte le 22 janvier : " Une procédure automatique pour les affaires d'agression sexuelle et de viol". 

Le ministre des Comptes publics a "toute la confiance" d'Édouard Philippe, selon l'entourage du Premier ministre pour qui "la justice est à nouveau saisie et elle doit pouvoir travailler en toute indépendance."


Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus