Hausse des prix de l’essence : pouvez-vous bénéficier du chèque carburant des Hauts-de-France ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvia Bouhadra
Les carburants ont atteint des montants jamais vus depuis 2012.
Les carburants ont atteint des montants jamais vus depuis 2012. © FTV

 Face à la hausse des prix des carburants, l’exécutif envisage la création d’un chèque carburant, sur le modèle du chèque énergie. Une aide financière pour le transport déjà mise en place dans les Hauts-de-France depuis 2016 et qui pourrait ainsi être généralisée à l’ensemble du pays.

Les prix des carburants flambent et atteignent des montants jamais vus depuis 2012. La semaine passée, le diesel a atteint un record historique à 1,5354 € par litre en moyenne tandis que le sans plomb 95 atteignait 1,6332 € par litre en moyenne.

Face à ces hausses, comment aider les Français qui doivent déjà faire face à l’augmentation du prix de l’énergie ? Emmanuel Macron a annoncé jeudi 14 octobre : "qu’une action de court terme d’accompagnement des ménages" allait être mise en place pour "ne laisser personne dans le désarroi". Parmi les pistes envisagées, un chèque carburant.

Un modèle pré-existant dans les Hauts-de-France

Dans les Hauts-de-France, un chèque carburant existe déjà depuis 2016. Il s’agit officiellement du dispositif "aide au transport". 48 000 automobilistes de la région bénéficient de 20 € par mois pour payer leurs frais de carburant.

Pour en bénéficier, les critères sont les suivants :

  • Être domicilié dans la région
  • Circuler à bord d’un véhicule particulier ou un deux-roues motorisé pour la majorité de ses déplacements entre domicile et lieu de travail
  • Être salarié via un CDI ou un CDD d’au moins un mois avec un salaire net inférieur ou égal à 2 fois le SMIC
  • Le lieu de travail doit être distant d’au moins 20 kilomètres du domicile
  • Être domicilié dans un secteur peu desservi par les transports en communs ou attester d’horaires décalés ne permettant pas de les emprunter.

Pour faire votre demande cliquez ici. En 2020, le coût pour la région s’élevait à 9,2 millions d’euros.

"Vingt euros, c'est toujours bien parce que ça aide les gens à aller au travail, surtout qu'en ce moment, les temps sont durs. Personnellement, ça me permet de faire deux trajets aller-retours pour aller au travail depuis chez moi", racontent deux automobilistes des Hauts-de-France auprès de France 3.

Généraliser le dispositif ?

En 2018, face à la colère des Gilets jaunes, Emmanuel Macron qualifiait la mesure de Xavier Bertrand de "bonne philosophie". Le chef de l’Etat envisageait déjà d’étendre la mesure à toute la France.

En revanche, la mesure risque d’être compliquée à généraliser. Comment identifier les plus pénalisés par la hausse des prix du carburant ? Ce chèque carburant sera-t-il réservé aux plus modestes ou à ceux qui roulent le plus ? Une source ministérielle indiquait la semaine dernière à franceinfo qu'il est "beaucoup plus difficile de flécher et de distribuer un chèque carburant qu'un chèque énergie".

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.