Hauts-de-France : le nombre de dossiers de surendettement des ménages en forte baisse

24% de dossiers de surendettement en moins ont été déposés à la Banque de France en 2020 et le premier confinement n'explique pas totalement cette tendance. 

La Banque de France vient de dévoiler les résultats de son enquête typologique des ménages en 2020 pour la région des Hauts-de-France. En 2020, le nombre de situations de surendettement déposées a baissé de 24% par rapport à 2019. "Ce sont 15 413 dossiers qui ont été déposés sur l'année au sein des secrétariats de la Région", selon leur communiqué de presse. 

Si la diminution du nombre de dossiers déposés est "une tendance constatée depuis plusieurs années", celle de l'an passé "est exceptionnelle de par son ampleur". 

Le premier confinement en cause ? 

Cette baisse peut s'expliquer en partie par le premier confinement. Durant cette période, la Banque de France a maintenu le possibilité de déposer un dossier de surendettement. Toutefois, "les particuliers ont pu rencontrer des difficultés matérielles dans leurs démarches pour préparer leurs dossiers".

Par ailleurs, durant l'été, le nombre de dossiers de surendettement "a progressivement augmenté mais sans retrouver les niveaux de 2019". Pas de hausse constatée ni de phénomène de rattrapage. Le confinement n'explique finalement pas tout et l'enquête ne révèle pas d'autres causes extérieures possibles. 

Un endettement global des ménages de 572 millions d'euros

L'endettement global des ménages surendettés qui ont déposé un dossier en 2020 "s'établit à 572 millions d'euros". La structure de leur endettement, elle, reste inchangée : 41% des dettes à la consommation ; 12 % pour les charges courantes ; 14 % pour les autres dettes. 

Certains profils restent plus à risque du serrendettement : les "adultes isolés" ou les "femmes cheffes de famille monoparentale". Parmi les personnes au chômage dans les Hauts-de-France, 27,3% sont surendettées. Aussi, les "employés" et les "ouvriers" sont surreprésentés par rapport "à leur part dans la population française". 

Enfin, toujours selon l'enquête, "la situation des ménages les plus en difficultés parmi les ménages surendettés semble s'être dégradée par rapport à 2019" avec "près de 55% des ménages sans aucune capacité de remboursement". 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie région hauts-de-france