"Il n'était plus possible de tenir" : Alinéa, enseigne appartenant à la famille Mulliez, en redressement judiciaire

Publié le Mis à jour le
Écrit par EM

La crise du coronavirus pourrait être fatale à une des enseignes de la famille Mulliez.

L'entreprise de meubles et déco Alinéa dépose le bilan. L'enseigne n'aurait réussi à sauver que 15 % de son chiffre d'affaires au cours des deux mois de confinement, liée à la crise du coronavirus.

"Il n'était plus possible de tenir et c'est pourquoi nous avons déclaré l'état de cessation de paiement et nous sommes placés sous la protection du tribunal de commerce de Marseille.", a expliqué au journal La provence Alexis Mulliez, directeur général. "Alinéa était engagé dans une transformation qui a demandé des efforts et des investissements. Mais alors que la démarche commençait à porter ses fruits, nous avons eu coup sur coup les gilets jaunes fin 2018 et les manifestations contre les retraites fin 2019. Et maintenant le Covid-19 qui nous a obligés à cesser notre activité durant presque deux mois."


Alinéa, qui appartient aux actionnaires de l'association familiale Mulliez (AFM), était en difficulté depuis plusieurs années, même avant ces manifestations, souffrant notamment d'une trop petite taille par rapport à Ikea ou Conforama. L'enseigne a déclaré un passif de 12 millions d'euros exigibles, avec un chiffre d'affaires de 257 millions d'euros pour 62 millions d'euros de résultat net négatif, précise le jugement. Les conséquences de la crise sanitaire devraient engendrer une baisse du chiffre d'affaires de 100 à 120 millions d'euros pour l'exercice 2020, selon la direction de l'entreprise  lundi.

Pour le premier vice-procureur, cependant, "l'effet Covid n'est pas avéré" au regard des pertes cumulées par l'entreprise depuis plusieurs années.
 

2000 salariés


Désormais, deux options sont envisageables :  
  • un plan de continuation par ses actionnaires 
  • un appel à des repreneurs
L'entreprise avait fait valoir auprès du tribunal que sauf placement sous protection judiciaire, les salaires des quinze premiers jours de mai ne pourraient être assurés. L'entreprise ayant été placée en redressement judiciaire, ces salaires seront pris en charge par les AGS, le régime de garantie des salaires.
La justice a fixé la fin de la période d'observation de l'enseigne au 13 novembre. De source proche du dossier, la date limite de dépôt des offres de reprise a elle été fixée au 30 juin.

Alinéa emploie près de 2000 salariés dans 30 magasins en France. L'enseigne ne possède que trois magasins dans les Hauts-de-France, à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), Creil et Beauvais (Oise).