“Il va tomber” : Laurent Wauquiez se confie à des étudiants au sujet de Gérald Darmanin

© AFP
© AFP

Lors d'un cours dans une école de commerce lyonnaise, Laurent Wauquiez a promis de parler "des coulisses" de la politique. Les étudiants n'ont pas été déçus. Le président des Républicains s'est attaqué à Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy mais aussi Gérald Darmanin, ancien maire de Tourcoing.

Par I. El Kaladi

"Si on veut que ce lieu soit un lieu de liberté, il faut que tout ce que je dise reste entre nous." Malgré ces quelques mots de mise en garde, c'est raté pour Laurent Wauquiez. L'émission de télévision Quotidien a révélé vendredi 16 février un enregistrement audio du cours que le président du parti les Républicains donnait dans une école de commerce lyonnaise. Autant dire que Laurent Wauquiez n'a pas été tendre avec ses opposants politiques (ni avec ses amis).

Gérald Darmanin, l'ancien maire de Tourcoing et actuel ministre de l'Action et de Comptes publics ​fait partie des cibles du président des Républicains. Actuellement visé par deux plaintes (dont une classée sans suite) pour viol et abus de faiblesse, c'est sur lui que Laurent Wauquiez s'attarde le plus longtemps.

"Il sait très bien ce qu'il a fait"


"Juste celui là, je le commenterai deux secondes, parce que quand même il est tellement drôle", peut-on entendre dans l'enregistrement de Quotidien (à partir de 54")

Face à Jean-Michel Apathie sur France info le 15 janvier dernier, Gérald Darmanin avait raconté avoir reçu "une lettre calomnieuse" dans laquelle il était accusé "d'abus de faiblesse, d'abus de pouvoir, voire de viol" lors de sa nomination à Bercy. Une interview qui a marqué Laurent Wauquiez : "C’est un monument à regarder [cette interview], c’est du Cahuzac puissance 10. Le type sait très bien ce qu’il a fait, il sait très bien ce qui va arriver."
 

Une plainte classée sans suite 

Pour rappel, Gérald Darmanin était jusqu'il y a peu visé par deux plaintes. La première, pour viol, a été classée sans suite le vendredi 16 février. La seconde, pour abus de faiblesse, a été déposée récemment. L'enquête préliminaire ouverte le 13 février est toujours en cours. 

Toujours face aux étudiants de l'EM Lyon, Laurent Wauquiez ajoute : "Vous penserez à moi dans les semaines qui viennent. Mais lui je lui promets pas un grand destin.[...] Ce n’est que le début. Et donc il va tomber." 

 

Laurent Wauquiez a depuis réagi sur Twitter. Il dénonce un enregistrement "illégal et des méthodes peu déontologiques" et ajoute que ses propos "ont été tenus dans un cadre privé". 

Sur le même sujet

Recette du crumble aux pommes et aux poires

Les + Lus