Incendie à Notre-Dame de Paris : la classe politique picarde est consternée

Un violent incendie a ravagé la toiture de Notre-Dame de Paris ce lundi. / © FRANCOIS GUILLOT / AFP
Un violent incendie a ravagé la toiture de Notre-Dame de Paris ce lundi. / © FRANCOIS GUILLOT / AFP

L'incendie qui s'est déclaré lundi en fin de journée a ravagé une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. La destruction de ce lieu fort du patrimoine français a suscité l'émoi de toute la classe politique. En Picardie, les réactions n'ont pas manqué sur les réseaux sociaux.

Par Halima Najibi avec AFP

Un terrible incendie a très gravement endommagé la cathédrale Notre-Dame de Paris lundi soir. Alors que les flammes faisaient toujours rage, le Vatican a exprimé son "incrédulité" et sa "tristesse" lundi soir, se désolant pour ce "symbole de la chrétienté, en France et dans le monde". Cette tragédie qui a touché tous les Français et qui a suscité des réactions de soutien dans le monde entier a également été largement commentée par la classe politique picarde. 
 

À Gauche comme à Droite les politiques sont réunis dans la même émotion pour Notre-Dame de Paris

Les réactions n'ont pas manqué depuis hier soir en Picardie, sur Twitter ou Facebook, les hommes et femmes politiques de notre région ont exprimé leur tristesse et leur soutien pour la cathédrale Notre-Dame de Paris. Parmi les très nombreux messages publiés sur les réseaux sociaux en voici quelques uns.
 
 


Un lieu unique dans l'histoire du monde

"Ça va être une grande perte, une grande blessure", a déclaré Eric de Moulins-Beaufort, le président de la Conférence des évêques de France (CEF), sur son compte Twitter. La cathédrale "fait partie des symboles de ces efforts de paix, de beauté, d'espérance, de foi et même au-delà de la foi chrétienne", a-t-il dit. Au-delà de sa dimension spirituelle, Notre-Dame a "une dimension symbolique très forte, historique et culturelle très forte qui touche tous les Français", a souligné Stanislas Lalanne, l'évêque de Pontoise, pour qui l'émotion va bien au-delà des seuls chrétiens.

"Ça dépasse de loin les catholiques, Notre-Dame, c'est l'histoire de France", résume pour l'AFP Jean-Louis Schlegel, sociologue des religions. "C'est là que le général De Gaulle a célébré la Libération de Paris, c'est là que
Napoléon s'est fait sacré. Il y a eu des messes pour la mort des présidents Charles de Gaulle, Georges Pompidou, et même François Mitterrand
", a-t-il rappelé. Lors des obsèques de ce dernier, les images des larmes du chancelier allemand Helmut Kohl avaient marqué. "Tous les chefs d'Etat qui viennent à Paris pour la première fois visitent la cathédrale", monument le plus visité en Europe, a-t-il aussi souligné.



 

Sur le même sujet

Les gens des Hauts : Tourcoing, la ville aux mille visages

Les + Lus