Doux : des Ukrainiens pour sauver le site ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuel MAGDELAINE

Des investisseurs ukrainiens etudient une éventuelle reprise de Doux à Graincourt-lez-Havrincourt.

 

A peine la piste franco-iranienne évanouie, les Doux reprennent espoir. Un mince espoir certes... Mais l'urgence est telle que les salariés sont prêts à s'y raccrocher.

Vers 15h, ce vendredi, une voiture conduite par un intermédiaire luxembourgeois est arrivée à Graincourt-lez-Havrincourt. A son bord, des entrepreneurs ukrainiens intéressés par une éventuelle reprise de l'usine de volailles. Ils seraient issus du groupe MHP, géant ukrainien de la volaille. Ce groupe s'était déjà interessé il y a quelques semaines au groupe Doux. Inconnu en France, il est côté en bourse à Londres.

 





 

Cette piste semble en tout cas être la dernière pour l'usine Doux. Une réponse doit être apportée avant lundi soir. Les investisseurs ukrainiens sont repartis en fin d'après-midi et se donnent le temps de la réflexion.

A lire aussi :

Graincourt: le projet de reprise de Doux abandonné

Doux : un repreneur iranien ?

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité