Flandres: duel serré entre Allossery et Bataille

Arrivé en tête au 1er tour, le maire PS d'Hazebrouck affronte celui de Steenvoorde, dissident de l'UMP.

La 15e circonscription du Nord - celle des Flandres intérieures - est l'une des plus indécises de ce second tour des législatives.

Le maire socialiste d'Hazebrouck, Jean-Pierre Allossery, est arrivé nettement en tête au 1er tour avec 37.7% des voix. Il a devancé avec une large avance Jean-Pierre Bataille, maire de Steenvoorde, dissident de l'UMP qui n'a recueilli que 18.8% des suffrages.

Mais leur affrontement au second tour s'annonce beaucoup plus serré. Bien avant le 1er tour, on s'attendait à ce que le redécoupage de la circonscription, qui intègre désormais les cantons ruraux de Cassel et Steenvoorde, profite à la droite. Et dimanche dernier effectivement, le total des voix recueillies par les candidats de droite, Front National compris, a dépassé les 50%. 


C'est le principal atout aujourd'hui de Jean-Pierre Bataille qui a du livrer au 1er tour une lutte fratricide avec la députée sortante, Françoise Hostalier, investie par l'UMP. La qualification s'est jouée à 192 voix près, mais le combat a laissé des traces : Françoise Hostalier et son suppléant, Michel Ostojski, refusent aujourd'hui d'appeler à voter Jean-Pierre Bataille et laissent leurs électeurs libres de décider... l'UMP, au contraire, soutient désormais le dissident.

La principale inconnue de ce scrutin reste le report des voix du Front National. Son candidat, Pascal Prince, espérait figurer au second tour après le bon score réalisée par Marine Le Pen à la présidentielle (22.8%), mais il n'est parvenu à séduire que 16.3% des électeurs dimanche dernier.   

Jean-Pierre Allossery, lui, devrait naturellement bénéficier du report des voix du Front de Gauche (3.6%) et d'Europe Ecologie les Verts (2.8%), mais ce ne sera pas suffisant pour obtenir la majorité. Pour convaincre les électeurs, il met en avant certains enjeux locaux, comme les abattoirs d'Hazebrouck ou le tribunal de grande instance, des dossiers qui, selon lui, pourraient être mieux défendus au niveau national s'il était élu député. 

A lire aussi:

Hazebrouck: Hostalier éliminée, Allossery en tête