Cet article date de plus de 8 ans

Gérard Mulliez : "Je n'habite pas la Belgique !"

Entretien exclusif avec le fondateur d'Auchan. Il explique pourquoi il a choisi de rester en France.
© F3 NPDC

 

Discret, secret... Le fondateur d'Auchan, Gérard Mulliez, est très rare dans les médias. En pleine polémique sur la demande de Bernard Arnault de la nationalité belge, nous l'avons appelé pour lui demander un entretien. Que pense celui qui, avec sa famille, possède la 2ème fortune de France (selon Challenges), de cette polémique ? Pourquoi a-t-il a choisi de rester habiter à Croix, dans la métropole lilloise? Pourquoi d'autres membres de sa famille ont fait un autre choix ?

Des questions auxquelles Gérard Mulliez a accepté de répondre. Ou presque... Il a dit oui à notre demande. A condition de maîtriser au maximum sa parole et de connaître les question à l'avance. Pas de coupes, pas de questions sur le souhait de taxer les "plus riches" à 75 %.  Pas de question sur son homologue roubaisien Bernard Arnault.

"J'habite à Croix et ce n'est pas une croix"

En fait, Gérard Mulliez tenait surtout à faire passer un message : "Je vis en France !". Sans évoquer Bernard Arnault, le fondateur d'Auchan, 81 ans, a dit sa colère de voir courir la rumeur de son exil en Belgique ou en Suisse : "Nous ne sommes pas des gens à aimer perdre du temps sur la route. (...) J'habite ici depuis 81 ans et depuis l'arrivée de la gauche en 81, on prétend que j'habite la Belgique et récemment dans les journaux, on a prétendu que j'habitais la Suisse. Y'en a marre ! Je ne mérite pas qu'on dise que j'habite l'étranger. (...) J'habite ici à Croix et ce n'est pas une croix, c'est au contraire très agréable."

Il plaide également pour une harmonisation de la fiscalité européenne, une politique d'encouragement à l'entrepreneuriat et le développement de l'actionnariat salarié.

Voic l'intégralité de l'entretien avec Gérard Mulliez, réalisé par Marie-Candice Delouvrié et Fabien Garreau.  

Gérard Mulliez : "Je n'habite pas la Belgique !"

A lire aussi :

Comprenez-vous l'exil des "riches" en Belgique ?

Bernard Arnault, le Roubaisien qui voulait devenir belge

L'affaire Bernard Arnault en cinq actes

La tentation de Bruxelles du patron de LVMH Bernard Arnault

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique économie