Cet article date de plus de 9 ans

La footballeuse Rigoberte MBah obtient des papiers

© FranceTV

La footballeuse d'origine camerounaise du club d'Hénin-Beaumont, Rigoberte M'Bah, menacée d'expulsion à plusieurs reprises, a obtenu un titre de séjour en France, a appris l'AFP lundi auprès de son avocat et de la préfecture du Pas-de-Calais.

La fin d'un long combat

"J'ai su vendredi soir que c'était bon, qu'elle obtiendrait enfin ses papiers pour rester en France. C'est la fin d'un long combat depuis février 2011 et ça fait du bien", s'est réjouie lundi Me Emmanuelle Lequien.

Rigoberte M'Bah se verra délivrer à partir du 24 juin un titre de séjour de six mois, assorti d'une autorisation de travailler. "Et si à la fin de ces six mois, elle est toujours en possession d'un contrat de travail en France, elle se verra délivrer un nouveau titre de séjour d'un an supplémentaire", a expliqué la préfecture du Pas-de-Calais.

Menacée d'expulsion à plusieurs reprises

Cette ancienne internationale camerounaise, venue en France pour jouer à Brive (Corrèze) puis à Hénin-Beaumont, avait été menacée d'expulsion à plusieurs reprises depuis 2011.

Elle avait même été placée en centre de rétention en février 2011, à la suite d'un arrêté de reconduite à la frontière qui avait finalement été annulé.

Plusieurs de ses demandes de régularisation auprès de la préfecture avaient été refusées, notamment au motif qu'elle avait deux filles au Cameroun. Mais les recours déposés par l'avocate et le comité de soutien de la jeune femme avaient abouti à l'annulation de ces décisions et à un réexamen de son dossier.

Rigoberte M'Bah, âgée de 28 ans, a évolué de l'été 2008 à l'été 2011 au poste de défenseure de l'équipe de football féminine d'Hénin-Beaumont, mais les conditions de cet emploi avaient été très critiquées.

En octobre, elle avait resigné avec son club un contrat fédéral, homologué par la Fédération française de football, pour jouer en première division, ce qui lui donne un statut et une rémunération d'environ 1.200 euros par mois.

A lire aussi :

Rigoberte M'Bah remise en liberté

Rigoberte M'Bah reste en France

Le sourire de la footballeuse Rigoberte M'Bah

La footballeuse d'Hénin-Beaumont reste en France

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football féminin social