Cet article date de plus de 8 ans

LDC :pourquoi le LOSC n'a pas le droit à l'erreur

Une défaite face à Copenhague aurait des conséquences sportives, financières et psychologiques fortes.
© Thomas Millot

 

Ne pas se qualifier face à Copenhague. Ne pas jouer la Ligue des champions. Priver le Grand Stade de Grande Coupe d'Europe. C'est le cauchemar du LOSC, de ses supporters, ses dirigeants, ses joueurs. Battu 1-0 à Copenhague, Lille joue donc un match capital ce mercredi, qu'il devra gagner avec deux buts d'écart. Un match qui, s'il se passe mal (comprenez qui ne permet pas de se qualifier pour la Ligue des Champions), aurait des conséquences multiples : sur le mercato, les finances, la psychologie des joueurs et l'image du club.

1. Le mercato

Le LOSC va-t-il recruter ? Doit-il recruter d'ici la fin du mercato (4 septembre) ? La réponse à ces questions dépend évidemment en grande partie de la qualification en Ligue des Champions. Cette compétition nécessite un effectif plus riche, plus complet et ramène de l'argent.

Ryan Mendes, attaquant du Havre, reste sur les tablettes du LOSC. Même en cas d'élimination ?

Les dirigeants lillois affirment en tout cas avoir anticipé financièrement une qualification. Comprendre : on a déjà beaucoup dépensé, si on est éliminés, on n'aura vraiment pas les moyens de se renforcer.

2. Les finances

Une élimination serait donc évidemment un coup dur financièrement pour le club nordiste. Lille n'aurait alors que 2,1 millions d'euros (pour le match de barrage).

Une qualification ramènerait entre 15 et 20 millions d'euros : "C’est 20% de notre budget, c’est bien sûr très, très important, ce n’est pas un secret, affirme Frédéric Paquet, directeur général adjoint du club. Quand un club se donne les moyens de jouer le haut du tableau de la Ligue 1, il faut participer à la Ligue des Champions le plus souvent possible, parce que c’est une source de revenus très importante. L’impact d’une qualification est primordial. Si, par malheur, on ne se qualifiait pas pour cette phase de poules cette saison, on vivrait, mais ce serait compliqué. La participation à l’Europa Ligue, ça rapporte entre 3 et 5 millions d’euros. C’est le jour et la nuit avec la Ligue des Champions, 2 choses complètement différentes, tant financièrement que sportivement. "

3. La saison

"Contre Nancy, on n'a pas offert le match qui pouvait emballer nos supporteurs, déclarait récemment le capitaine Rio Mavuba, mais on a très envie de jouer la Ligue des champions dans ce stade. La qualification va conditionner notre saison. Il va falloir que les joueurs offensifs se lâchent. "

LDC :pourquoi le LOSC n'a pas le droit à l'erreur

Images du dernier entraînement du LOSC ce mardi matin au Grand Stade

Pour de nombreux joueurs du LOSC, la Ligue des champions, c'est un peu le piment de la saison. Le moyen de se montrer à toute l'Europe. De jouer contre des grands clubs dans des stades mythiques. C'est tout simplement plus motivant qu'un match à Troyes ou Ajaccio.

LDC :pourquoi le LOSC n'a pas le droit à l'erreur (1)

Salomon Kalou, champion d'Europe avec Chelsea n'est pas venu à Lille pour jouer le championnat et la Ligue Europa. Les Mavuba, Debuchy, Chedjou, Béria, Balmont, veulent montrer qu'ils valent mieux que leur parcours décevant en Ligue des champions la saison dernière (4ème place du groupe en phase de poules).

Des équipes éliminées en tour préliminaire ont eu du mal à s'en remettre et ont raté leur saison derrière (Toulouse).

4. L'image

Le Grand Stade est un stade de catégorie 4, la plus prestigieuse pour l'UEFA. Ce qui signifie qu'il est taillé pour l'Europe. Ce mercredi, il sera preque rempli (environ 45 000 personnes).

Depuis plusieurs années, les dirigeants lillois répètent que le LOSC est programmé pour jouer l'Europe dans le Grand Stade.

«La ligue des champions conditionne notre saison. On a construit notre équipe en fonction de ça. Tout le projet du club est autour de ça. alors, on ne va pas se mentir: il y a beaucoup d'enjeu», reconnaît Franck Béria, le défenseur lillois.

Le Grand Stade a besoin de la Ligue des champions pour lui faire vivre de grandes soirées de foot, faire connaître le LOSC en France et en Europe via la télévision. Un bon club dans un beau stade se donne les moyens d'attirer les investisseurs, les joueurs. Il travaille son image.

A la veille de ce match capital face à Copenhague, Lille regrette sans doute d'avoir manqué la 2ème place directement qualificative ne fin de saison dernière, d'avoir fait un mauvais match au danemark la semaine dernière, d'avoir déjà à jouer un match couperet dans son nouveau satde. Mais il n'a plus le choix et pas le droit à l'erreur...

A lire aussi :

Baromètre LOSC : Landreau, homme du week-end
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ligue des champions losc football sport