Le ministre des transports face aux ex-SeaFrance

A Calais ce matin, Fréderic Cuvillier a rencontré des anciens salariés de SeaFrance.

Face aux anciens salariés de SeaFrance porteurs du projet de Scop (coopérative ouvrière), Frédéric Cuvillier, le nouveau ministre délégué aux Transports et à l'Economie Maritime a affimé que la SNCF n'était pas en situation de blocage. La SNCF (actionnaire à 100% de l'ex-compagnie transmanche) et son président "ont pour orientation de permettre avec les autres la solution la plus positive" pour ce dossier.


Frédéric Cuvillier s'est montré attentif aux préoccupations des salariés mais n'a pas voulu se prononcer avant la décision du tribunal de commerce de Paris  prévue le 11 Juin.

Une décision qui déterminera l'attribution des actifs de la compagnie, essentiellement trois bateaux estimés entre 150 et 200 millions d'euros

A lire aussi :

SeaFrance: Cuvillier tacle l'ancien gouvernement

Scop rêve ou projet sérieux ?