Cet article date de plus de 10 ans

Manifestation de professeurs de philosophie

Une trentaine d'enseignants sont venus manifester devant le rectorat leur soutien à un professeur de philosophie.
video title

Lille : soutien à un professeur de philosophie

Une trentaine d'enseignants sont venus manifester leur soutien à l'un des leurs un professeur de philosophie menacé de sanctions disciplinaires.

Demain aura lieu la première épreuve du bac de philo mais dès aujourd'hui, ce sont les profs de philo qui sont descendus dans la rue. Une trentaine d'enseignants se sont en effet regroupés devant le rectorat pour manifester leur soutien à l'un des leurs, un professeur de philosophie menacé de sanctions disciplinaires.

Le rectorat lui reproche d'avoir parlé de politique en cours, notamment au moment du débat sur la réforme des retraites. Or pour Serge Pralat, l'enseignant de l'Avesnois qui a été convoqué le 27 mai devant la commission disciplinaire du rectorat, la politique, abordée de manière non partisane et équilibrée, fait bien partie de la réflexion philosophique. Tous les grands philosophes, rappelle l'enseignant, ont une partie de leur oeuvre consacrée à la politique et beaucoup se sont intéréssé à l'actualité de leur époque. Serge Pralat rappelle que l'histoire de la philosophie débute avec la condamnation à mort de Socrate par l'Etat athénien qui considérait déjà que la pratique de la philosophie était dangereuse pour le pouvoir en place.

Tous les syndicats d'enseignants -FSU, Sud éducation et CGT- mais aussi des enseignants non syndiqués ont créé une Coordination pour défendre leur collègue. Selon eux, c'est la liberté pédagogique qui est aujourd'hui remise en cause par le rectorat. Les syndicats revendiquent également le droit d'aborder en cours, avec responsabilité et équilibre, toutes les questions que se posent les élèves. Ils ont déposé un préavis de grève pour demain. Une grève qui pourrait avoir des conséquences sur la surveillance de l'épreuve de philo au bac. Les enseignants veulent que le rectorat annule la commission disciplinaire mettant en cause leur collègue.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archives