Mélenchon/Le Pen : un tract enflamme la campagne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Caroline Arnold

Retour sur l'affaire des faux tracts, qui enflamment la campagne des législatives à Henin-Beaumont.

 

 

Le tract

Mardi, alors qu'ils étaient en plein porte à porte à Montigny-en-Gohelle, des militants du Front de Gauche constatent que sont distibués de faux tracts reproduisant la photo de Jean-Luc Mélenchon  et un extrait de son discours de Marseille le 14 avril disant "Il n'y a pas d'avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères du Maghreb". Une phrase imprimée sur font vert et blanc, rappelant les couleurs de l'islam, et suivi d'un "Votons Mélenchon !" également traduit en Arabe.

 

Mélenchon/Le Pen : un tract enflamme la campagne (1)

 

De qui émanent ces tracts ?

Sur le tract aucune mention n'est faite d'un quelconque parti ou organisation. Mais selon les même militants du Front de Gauche la personne qui distribuait ces tracts se serait présentée comme un militant du Front National et son véhicule avait une pancarte visible à travers le pare-brise comportant la mention DPS, le service d'ordre du FN.

Le Front National qui dans un premier temps évoquait une initiative individuelle de "proches" du parti, tout en se félicitant qu'elle lance le débat sur l'immigration. Mais hier soir, invitée du Grand Journal de Canal +, Marine Le Pen a finalement parle d'un coup médiatique monté par le FN.

Mélenchon/Le Pen : un tract enflamme la campagne (2)

Dépôts de plainte

Dès mardi, Hervé Poly, suppléant de Jean-Luc Mélenchon dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais, a annoncé qu'un plainte contre X a été déposée pour des faits d'infraction au code electorale.

Selon Jean-Luc Mélenchon "cela va coûter très cher à Mme Le Pen".Ces tracts sont assimilables à de "la fausse propagande". "Cela peut coûter l'inéligiblité à Mme Le pen dans tous ses mandats", a-t-il ajouté.

Par ailleurs trois personnes qui distribuaient ces tracts ont déposé plainte contre X pour "tentative de séquestration", accusant des militants du Front de gauche de les avoir empêchés de partir, et une plainte pour dégradations a été déposée car les pneus du véhicule de l'un d'eux ont été crevés, selon M.Bilde, directeur de campagne de Marine Le Pen.

EN DIRECT STREAMING SAMEDI 2 JUIN 11h30

Le débat Le Pen/Mélenchon/Urbaniak/Tondelier/Kemel