Météo : le temps "pourri" en chiffres...

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuel PALL/Emmanuel MAGDELAINE
© France TV, Emmanuel Pall

Il n'y a pas eu aussi peu de soleil dans la région depuis 20 ans en avril, mai et juin !

On le voit, on le constate, on le vit : oui, l'été est pourri dans le Nord Pas-de-Calais. Comme le printemps. Comme l'été dernier. Voici les chiffres qui le prouvent...

Ensoleillement
A Lille-Lesquin (là où sont prises les seules mesures de ce type pour la région), il y a eu 437 heures de soleil entre début avril et fin juin. La normale est de 660 heures. En 1998, on avait 459 heures sur les mêmes mois.

"C'est depuis 1991, date à laquelle les capteurs ont eu une fiabilité certaine, un record de peu d'ensoleillement", précise Cédric Deschamps, prévisionniste à Météo France.
Et le mois de juillet est en train de confirmer cette tendance lourde au temps gris. Hier, dimanche, la station de Wimereux semblait bien tristounette...

Météo : le temps "pourri" en chiffres... (2)


Pluviométrie
Lille-Lesquin : sur avril, mai, juin, 257 mm d'eau. Boulogne-sur-Mer : 265 mm sur les mêmes mois. Dunkerque : 300 mm. C'est à peu près 1,5 fois de plus que  la normale. Dans les années 80, cette mesure a été dépassée une fois, aucune fois dans les années 90 et une fois dans les années 2000. En 2006, il avait plu 263mm entre le 1er avril et la fin juin.

Températures
C'est le seul point "positif". On est à 1° en dessous de la moyenne des maximales et les minimales sont dans la norme.

A venir...
Cette semaine, l'anticyclone des Açores ne sera pas encore remonté, le temps devrait être encore médiocre sur la région Nord Pas-de-Calais. Mais la masse d'air devrait s'assécher la semaine suivante. Patience ?

Voici les prévision de la Chaîne Météo pour les jours à venir :

 

 


Et celles de Meteo News :

 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.