Cet article date de plus de 9 ans

Un axonais meilleur élève chaudronnier de France

Valentin Ribeiro a reçu la médaille du prestigieux Concours Général, catégorie chaudronnerie industrielle.
video title

St-Quentin (02): meilleur élève chaudronnier

A 21 ans, Valentin Ribeiro a reçu le prix du prestigieux concours général qui récompense les meilleurs élèves de France. Son domaine: la chaudronnerie industrielle qu'il apprend au CFA de St-Quentin (02).

De son propre aveu, l'école, ça n'a jamais vraiment été son truc ! Pour preuve: il a même redoublé sa 4ème et ses bulletins n'étaient pas franchement exemplaires !

Mais ce fils d'un mécanicien et d'une auxiliaire de vie a finalement trouvé sa voie il y a 4 ans en bac Pro chaudronnerie, après un détour infructueux par un BEP mécanique. Au point de décrocher cette année son bac pro avec mention Assez Bien !

Meilleur élève chaudronnier de France

En formation en alternance au Centre de formation des apprentis de l'industrie de Saint-Quentin (02), Valentin est le lauréat 2012 du prix du prestigieux Concours Général, qui récompense les meilleurs élèves de France.

Au milieu des "têtes" en maths, en français ou encore en version latine, le jeune homme de 21 ans s'est vu remettre sa distinction dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne à Paris des mains de Vincent Peillon lui-même, le ministre de l'Education Nationale.

Car le Concours Général récompense également les meilleurs éléments de l'enseignement professionnel.

Une turbine à confettis à fabriquer

C'est son formateur de CFAI de Saint-Quentin qui a présenté la candidature de Valentin au Concours Général. L'épreuve, qui s'est déroulée au printemps dernier dans le Calvados, consistait à fabriquer, à partir d'un dossier technique précis, sept éléments en acier qui, une fois assemblés, devaient former une turbine à confettis pour un cahr de défilé. Et tout en une seule semaine !

L'oeuvre de Valentin a été désignée la meilleure parmi celles des meilleurs élèves en chaudronnerie de France inscrits à ce concours.

Devenir formateur

L'histoire d'amour entre Valentin et la chaudronnerie industrielle n'a pas été un coup de foudre. Il aura fallu quelques mois au jeune homme pour découvrir un métier qu'il juge aujourd'hui très créatif.

Actuellement en formation en alternance, Valentin est malheureusement à la recherche d'une nouvelle entreprise pour entamer son BTS: celle qui l'accueillait a fermé...

Gageons qu'un prix du Concours Général sur son CV ouvrira de nombreuses portes à celui qui aime la chaudronnerie au point de transmettre un jour sa passion en devenant formateur.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation artisanat