Valenciennes 1 / Reims 1

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP

Score nul pour le 4è match de préparation du VAFC contre Reims.

Le  VAFC a accroché un match nul généreux (1-1) face à Reims, l'un des trois promus en L1, grâce à l'égalisation opportuniste d'Aboubakar, en match amical au stade du Hainaut.


 A l'aise dans son 4-4-2, Reims a souvent monopolisé le ballon et a longtemps semblé capable d'obtenir sa deuxième victoire d'affilée pour son troisième match de préparation, bien lancé par le but de Toudic inscrit juste après la demi-heure de jeu.
Le joueur prêté par Lens a profité de la frappe lointaine enroulée de Signorino, repoussée par le poteau de Penneteau, pour tranquillement marquer de près dans le but vide (0-1, 31e).
Après dix bonnes minutes, conclues par un coup franc de Kadir repoussé par Agassa,
les Valenciennois se sont ensuite montrés incapables de produire du jeu. Trop imprécis et souvent malmenés par la technique et le jeu rapide de leurs adversaires, les hommes de Daniel Sanchez, alignés dans leur classique 4-2-3-1, sont tout de même parvenus à revenir au score sur un but à bout portant de leur international camerounais Vincent Aboubakar.
Esseulé dans l'axe, l'attaquant a été servi au cordeau par Matthieu Dossevi, auteur d'un bon pressing (1-1, 61e).
Sur un contre tardif lancé par Isimat-Mirin (87e), VA aurait pu arracher sa première victoire de la pré-saison en quatre matches. Un résultat qui aurait été clairement immérité au vu de la domination des promus, qui se sont créés de nombreuses occasions franches.

Réactions

Daniel Sanchez (entraîneur de Valenciennes)

"Défensivement, on a fait une meilleure deuxième période. En première période, on est resté en bloc mais sans avancer. Sur le plan offensif, le match a confirmé nos lacunes dans
la construction. On ne peut se créer des occasions que lorsque l'on arrive à "toucher" des attaquants. La liaison défense-attaque a été assez laborieuse, c'est un point à améliorer. On a manqué un peu d'agressivité. L'opposition était bien meilleure aujourd'hui, Reims est dans une bonne dynamique, ça joue énormément. Ils ne semblent pas connaître le doute, c'est un élément important dans la conception du jeu. On avance malgré tout. Maintenant il y a un gros point noir, ce manque de créativité au milieu qui fait qu'on reste toujours sur notre faim."

Hubert Fournier (entraîneur de Reims)

"Vu la physionomie, on aurait pu "scorer" un peu plus. On a manqué d'efficacité dans les gestes de finition. J'ai vu des comportements très satisfaisants, en terme de travail collectif, de pression sur le porteur (du ballon). On a manqué un peu de percussion sur les côtés pour faire un peu plus mal à Valenciennes. La leçon à retenir, c'est qu'en Ligue 1, une petite erreur se paye souvent cash. On n'a pas subi, on a été plutôt actif, conquérant, en harcelant le porteur et en récupérant des ballons intéressants. J'ai aussi bien aimé la gestion des temps forts et des temps faibles. On a eu de la maîtrise. L'audace fait partie des gènes de cette équipe, on ne va pas changer maintenant. C'est un test probant même si ça reste un match de préparation. Il faut garder de la mesure même si cela engendre une certaine confiance. Beaucoup de joueurs vont découvrir la L1, ce match a permis d'engranger un peu de confiance, ce n'est pas du luxe avant la reprise. Il y a eu de l'homogénéité, ce qui n'avait pas été le cas il y a une semaine face à Vannes."