• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

INFOGRAPHIES. Eurovision : la Belgique est-elle un bon allié pour la France ?

Bilal Hassani interprétera sa chanson Roi pour tenter d'apporter une sixième victoire à la France dans le concours de l'Eurovision / © Jack Guez / AFP
Bilal Hassani interprétera sa chanson Roi pour tenter d'apporter une sixième victoire à la France dans le concours de l'Eurovision / © Jack Guez / AFP

Bilal Hassani espère apporter à la France une sixième victoire à l'Eurovision ce samedi soir. Il lui faudra séduire le jury et le public des autres pays, qui ont souvent tendance à voter pour leurs voisins. Est-ce le cas entre la France et la Belgique ? Éléments de réponse.

Par Sami Sadik

Depuis 1956 et la première édition de l’Eurovision, les pays ont souvent tendance à voter pour leurs voisins. La Suisse et la Belgique sont ainsi les pays les plus généreux avec les représentants français selon la base de données de l'Eurovision. Mais cette tendance s’est affaiblie au cours des dix dernières années, avec les performances en demi-teinte des chanteurs tricolores.
 
 

Un allié belge de plus en plus irrégulier


Depuis 1957, la Belgique a donné 168 points aux chanteurs français. Un chiffre qui semble élevé, mais modeste si on le compare à d’autres "couples" de pays comme la Suède qui a reçu 343 points de la Norvège sur la même période. Sur 57 occasions, le jury et le public belge ont choisi de pour son interprétation en langue corse de Sognu donner des points à la France à trente reprises. Mais seul un représentant tricolore a obtenu les fameux 12 points de la part de la Belgique : Amaury Vassili, en 2011.

A quatre reprises, les Belges ont attribué dix points, la deuxième note maximale, aux chanteurs français (1976, 1984, 2002 et 2004). Mais aucune des quatre chansons n’a offert la victoire à la France. Ces dix dernières années, la Belgique a souvent boudé les chanteurs français : seuls cinq ont reçu des points de la part du jury et du public belge.
 


Dans l’autre sens, la France est le deuxième pays qui a attribué le plus de points aux chanteurs belges… derrière les Pays-Bas. Le jury et le public français ont donné 135 points à leurs voisins, et leur ont attribué douze points à cinq reprises. La dernière en 2015 pour Loïc Nottet et Rythm Inside. Un total qui n'augmentera pas cette année : Eliot, le représentant belge, a été éliminé en demi-finales.

 

Nos autres voisins : Suisse et Allemagne en tête


Aucun pays n’a donné plus de points à la France que la Suisse : 181 points depuis le début du concours. Les Suisses ont attribué à quatre reprises leurs douze points aux chanteurs tricolores, notamment en 1977, date de la dernière victoire française avec Marie Myriam et L’Oiseau et l’Enfant. Mais depuis une dizaine d’années, les Helvètes sont moins généreux avec les Français. Ils n’ont attribué des points aux tricolores qu’à quatre reprises depuis 2004, et jamais au-dessus de sept points.
 


L’Allemagne, assurée de participer à la finale comme la France, est également un bon allié. Une relation équilibrée : elle a donné 155 points à la France et en a reçu 154. De leur côté, les Pays-Bas et le Royaume-Uni se montrent de moins en moins généreux avec la France, ils ne lui ont attribué des points qu’une fois lors des neuf dernières années.

Neuvième selon les bookmakers, Bilal Hassani, qui représente la France cette année, aura sans doute besoin de faire le plein de points chez les voisins de la France pour l'emporter.

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Retour sur le 18 mai et l'au revoir d'Anne-Sophie Roquette au LOSC

Les + Lus