Kamini présente son nouveau clip tourné en Thiérache, “Eul'Vraie France”

Extrait du clip "Eul'Vraie France". / © Capture d'écran
Extrait du clip "Eul'Vraie France". / © Capture d'écran

Le rappeur Kamini vient de sortir un tout nouveau clip intitulé "Eul'Vraie France", essentiellement tourné en Thiérache et dans lequel il parle de la vie rurale, pas toujours rose. 

Par Jeanne Blanquart

12 ans après Marly-Gomont, le rappeur Kamini revient aux fondamentaux... Pour son nouveau clip intitulé "Eul'Vraie France", il est retourné sur ses terres, en Thiérache. "Comme j'ai un planning assez chargé je voulais tourner assez vite", explique l'artiste. "Alors j'ai appelé un ami qui habite Wignehies et je lui ai demandé de trouver un boulanger, un boucher, des artisans qui heureusement sont encore présents dans le village."

Kamini - Eul'Vraie France


Sur la route, il croise aussi des curieux et les invite à participer au clip. "Ce que je voulais, c'était vraiment mettre en avant le monde rural et voir si ça avait changé depuis "Marly-Gomont"", précise Kamini. En dehors de Wignehies, des images ont d'ailleurs été tournées dans son village natal, ainsi que dans les communes voisines. 


La vie rurale, pas toujours rose


Alors c'est quoi "Eul'Vraie France" ? "C'est une expression que j'avais entendue, je ne saurais plus dire exactement quand, mais dans la bouche de personnes âgées par exemple", explique Kamini. "Ici, c'est pas Paris, ici, c'est pas pareil", scande l'artiste dans son nouveau titre. "Voilà, Paris, c'est deux millions d'habitants et "Eul'Vraie France", bah c'est tout le reste", sourit l'artiste. 

Désertification médicale, fermeture des petits commerces et des écoles... Le portrait n'est pas joyeux. Mais il correspond à une certaine réalité. "Ce constat n'est pas nouveau, ce sont des choses qu'on a déjà entendues cent fois dans les médias", précise Kamini. "Mais les gens que j'ai rencontré étaient heureux et fiers qu'on parle d'eux.

Alors "Eul'Vraie France", "Marly-Gomont", c'est la même chose ? Pas tout à fait. "C'est le même thème, mais je n'ai plus le même flow, et plus le même âge", plaisante Kamini. "C'est un rap plus actuel et c'est vrai que j'espère fédérer un nouveau public, qui était peut-être trop jeune quand Marly-Gomont est sorti et qui ne connaissent pas le rap rural". 


De nombreux projets 


Ce nouveau titre est le premier d'un nouvel album, qui s'intitulera "3e acte". "J'ai voulu le faire de manière indépendante, donc on a lancé une campagne de crowd-funding et ça a suivi", sourit Kamini. 

L'artiste continue par ailleurs à présenter l'émission diffusée sur France 3 "Les gens des Hauts". "J'ai aussi été pas mal occupé avec la sortie du film "Marly-Gomont", j'ai même été le présenter en Allemagne ! Je vais sans doute sortir un nouveau film, dans deux ans a priori. Et puis j'ai 2/3 dates de concerts prévues cet été... Je suis sur tous les fronts, c'est la vie d'artiste !", conclut-il en riant. 



A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Côte d'Opale : portrait de passionnés qui font découvrir le site des Deux Caps

Les + Lus