Inondations dans l'Oise : Xavier Bertrand met sa campagne pour le 2nd tour des régionales "entre parenthèses"

Publié le Mis à jour le

Dans la nuit de lundi 21 à mardi 22 juin, des orages ont touché l'Oise, la Somme et l'Aisne, entraînant d'importantes inondations. À Beauvais, un jeune homme de 17 ans est toujours porté disparu. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est rendu sur place, rejoint par Xavier Bertrand. 

Les départements de l'Oise et la Somme ont dû faire face à des intempéries particulièrement fortes dans la nuit de lundi 21 à mardi 22 juin. Principale ville touchée : Beauvais où un orage diluvien a stationné entre 22h et 23h entraînant 35 à 60 mm de pluie localement. 

Résultat, des torrents d'eau se sont déversés dans les rues comme le montre cette vidéo prise par un habitant : 

Xavier Bertrand met sa campagne "entre parenthèses"

Après cet épisode orageux, les habitants n'ont pu que constater les dégâts : des toitures au milieu de la chaussée, des caves inondées, les routes endommagées. Mardi matin, la maire de Beauvais Caroline Cayeux a demandé à l'État la reconnaissance de catastrophe naturelle au vu des "intempéries d'une ampleur exceptionnelle". Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin s'est rendu sur place. Avec la maire, il a rendu visite à des habitants et des commerçants sinistrés. Il se rendra par la suite dans le sud de l'Aisne, à Chézy-sur-Marne, où des inondations ont également provoqué des dégâts. 

Le président de la Région Xavier Bertrand, candidat à sa succession, a annoncé "mettre entre parenthèses" sa campagne. "J'étais dans le sud de l'Aisne ce matin, ils ont connu des inondations suite à des grêlons gros comme des boules de pétanque. J'ai demandé au ministre que ce soit reconnu comme castastrophe naturelles pour ces communes également." Il y a rencontré les maires des communes touchées avant de rejoindre le ministre de l'Intérieur, la préfète de l'Oise et la maire à Beauvais. 

Des recheches dans le Thérain

Au total, plus de 800 interventions ont été engagées par le SDIS 60 et près de 400 rien que sur Beauvais. Une enquête est ouverte pour tenter de retrouver un lycéen de 17 ans qui serait tombé dans le Thérain. Selon des témoins, il marchait le long de la rivière avec des amis et n'aurait pas fait la différence entre le cours d'eau et la route inondée. Habitant Hermes à 5 km de Beauvais, il avait passé lundi matin son oral de baccalauréat et était sorti "manifestement à l'occasion de la fête de la musique", rejoignant, selon les images de vidéo-surveillance, un groupe de jeunes dans un préau en contrebas du Thérainoù "ils avaient les pieds dans l'eau dès 23h".

Les images d'une autre caméra proche "montrent, à 23h13, cinq personnes en train de courir, le jeune homme, en avant du groupe, chutant soudainement". 

D’importants moyens sont mobilisés depuis pour le retrouver : plongeurs, maître chien et drones équipés de caméras thermiques.

Classes fermées, bâtiments publics touchés 

Plusieurs rues du centre-ville ont été fermées à la circulation : la rue du Faubourg Saint-Jean, la rue du Faubourg Saint Jacques et la rue Binet. D'autres ont été inondées : la Notre Dame du Thill, la rue de la préfecture, la rue Cambry et la rue de l’Église. 

Mardi matin, la rue Jean Rebour et Faubourg Saint-Jean sont toujours fermées, ainsi que la D981. "L’escadron départemental de la sécurité routière de la gendarmerie effectue actuellement une vérification des routes", précise la préfecture.

Les inondations ont également affecté les bâtiments publics. "L’hôpital de Beauvais en particulier a subi des inondations importantes mais sans coupure d’électricité", précise la préfecture de l'Oise. Les services publics sont également impactés par les intempéries : direction départementale des territoires, Banque de France, direction départementale de l’Emploi, du travail et des Solidarités, agence régionale de santé et la direction départementale des finances publiques.

Quatre écoles sont touchées (Jean Masset, Bois brulé, Ker Gomard, Jacques Prévert) dont trois avec chacune une classe fermée. Une école maternelle est complètement fermée. S’agissant des collèges, le collège Michelet est légèrement impacté mais reste ouverte, de même que le lycée Pellerin. "Pour les lycées, de même que les centres d’examens, il n’y a aucun dégât, ni impact sur le fonctionnement", ajoute la préfecture.

Sur Twitter, la maire de Beauvais a indiqué la mise en place d'un numéro vert "pour toutes vos demandes et signalements sur le domaine public", le 0800 870 800. Elle invite également les Beauvaisiens qui auraient besoin d'assistance pour leurs démarches administratives à contacter le CCAS au 0800 017 019.

 "C'est la 3e fois en 15 jours !"

La préfète de l’Oise a réactivé le centre opérationnel départemental à 8h30. "Les forces de sécurité et de secours et la ville de Beauvais sont activement mobilisées pour recenser l’ensemble des dégâts", indique-t-elle. Trois communes subissent mardi actuellement des coupures d’éléctricité : 66 ménages à Beauvais, 10 à Saint-Germain-en-Bray, 154 à Puiseux-en-Bray.

Toujours dans l'Oise, dans le petit village d'Esquennoy près de Breteuil, c'est l'éternel recommencement pour les habitants. Quatre maisons sont particulièrement touchées par les inondations. "C'est la 3e fois en 15 jours !", souffle Marcel Laglenne, habitant de la commune. Après l'épisode orageux de la veille, il ne peut que constater les dégâts. "Cette nuit j'ai eu encore 15 centimètres d'eau dans la maison", déplore-t-il. À côté de chez lui, des familles sinistrées avec enfants en bas âge. "Dans certaines maisons, ils ont tout perdu au rez-de-chaussée. Les murs sont gorgés d'eau, ça sent très fort l'humidité, alerte-t-il. Il n'y a pas toujours de solution de relogement, la mairie et HLM se renvoie systématiquement la balle."

156 interventions dans la Somme

Dans la Somme aussi les pluies de la soirée de lundi et de la nuit ont causé des dégâts. Plusieurs communes ont connu des inondations et coulées de boue comme à Gamaches ou Frettemeule. 

Selon un dernier bilan effectué par la préfecture, les pompiers de la Somme sont intervenus 156 fois dont 139 fois pour des inondations de domicile, lieux publics ou sous-sol et 2 fois pour des coulées de boue. 86 sapeurs-pompiers ont été engagés. L'un a été blessé lors d'une chute. Un poste de commandement a été installé le 21 juin de 20 à 22h45 au centre de secours de Gamaches. Au total, 32 communes ont été concernées par cet épisode orageux.  Deux interventions étaient toujours en cours mardi matin avec le concours de la direction des routes du Conseil départemental afin de rouvrir à la circulation la RD 523 entre Cachy et Domart-sur-la-Luce.