Le loup bientôt dans le Nord ?

Un loup.
Un loup.

Un loup pourrait avoir été observé dans l'Aisne, près de Laon, il y a quelques jours. Un jour dans le Nord ?

Par EM

Des chasseurs auraient aperçu un loup dans la forêt de Vaucelles et Beffecourt près d'Anizy-le-Château jeudi dernier. Plus exactement, c'est un appareil automatique installé par des chasseurs dans la forêt qui a pris le cliché. Il est en cours d'analyse par les services de l'Office national de la chasse et la faune sauvage. Selon France 3 Picardie, il pourrait aussi s'agir d'un Sarloos, un croisé de chien et de loup.
La photo prise par un appareil automatique à Anizy-le-Château. / © France 3 Picardie
La photo prise par un appareil automatique à Anizy-le-Château. / © France 3 Picardie

La présence éventuelle du loup dans l'Aisne ne surprend pas plus que ça les chasseurs. De nombreux témoignages font état d'une arrivée de ce prédateur dans la zone. "Cela fait plusieurs fois qu'on en entend parler, dans les Ardennes, dans la Marne, c'est pas loin tout ça. S'il y en a là-bas, il peut bien y en avoir ici", explique Bruno Doyet Directeur de la fédération de chasse de l'Aisne.

Un loup dans l'Aisne ?

Le loup, objet de crainte, de risques, de fantasmes ? Le loup fait souvent polémique, notamment lorsqu'il tue des troupeaux de moutons. Il est aussi un animal protégé par la Convention de Berne. Des associations et militants pour et contre le loup sont très mobilisés en France. 

Le loup, de plus en plus présent au nord

Le retour de la présence du loup dans notre pays remonte à une bonne vingtaine d'années. On en compterait entre 300 et 500 désormais. L'office national de la chasse et de la faune sauvage a observé leur présence dans 30 départements en 2014, majoritairement dans les Alpes, le Massif central ou les Pyrénées. Chaque année, l'Etat autorise l'abattage de quelques dizaines de loups pour réguler la population. 

Il y un an, Francetv info avait publié une carte recensant les communes de France où le loup était présent occasionnellement ou en permanence. On y remarque que seul l'Est de la France est concerné et qu'au plus on monte vers le Nord, au moins sa présence est forte. Mais les spécialistes observent depuis quelques années une tendance à la remontée vers le nord de la France


Selon le contesté "Observatoire du loup", à ce rythme, le loup sera présent dans le département du Nord (notamment dans la forêt de Trélon) d'ici 2018. Une "prédiction" contestée par les autorités qui affirment que rien ne permet de dire formellement que le loup sera à tel ou tel endroit, à telle ou telle échéance : “Il n’est pas possible de faire des telles prévisions car on ne sait pas pourquoi le loup s’installe quelque part si ce n’est qu’il recherche un territoire et de la nourriture.”

Une veille est tout de même mise en place par la préfecture. Les agriculteurs de l'Avesnois se tiennent au courant de la situation. Une certitude : rien ne s'oppose naturellement à la présence du loup dans notre région, où il a déjà été présent (cf encadré) : le loup peut s’adapter partout, en montagne, en plaine, en forêt, en zones agricoles... En 2011, des loups ont été observés en Belgique. 

Le loup dans le Nord Pas-de-Calais : un peu d'histoire

Jusqu’à la fin du 18ème siècle, les loups étaient présents sur 90 % du territoire français. La présence du loup est formellement attestée un peu partout dans notre région, du XIVe au XIXe siècle, comme le montrent les traces que son passage a laissées dans les documents d’archives.

Les archives du Pas-de-Calais affirment que "la dernière chasse au loup, dans notre région, aurait eu lieu vers 1871 à Planques (canton de Fruges), si l’on en croit certain récit intitulé Le dernier loup du Nord de la France tué à Planques, publié en 1944 par l’abbé Nestor Delétoille."

Sur le même sujet

Les + Lus