Le RC Lens annonce que la DNCG valide son budget

Le RC Lens a annoncé sur son site officiel que la DNCG avait validé son budget.

"C'est avec satisfaction que nous venons d’apprendre l’acceptation par la DNCG du budget proposé par le Racing club de Lens, et ce dans son intégralité, tant en masse salariale qu'en matière d'indemnités de transfert." C'est ainsi que le RC Lens annonce la décision du gendarme financier du foot français à propos de son budget 2016-2017. Selon le club, la DNCG n'a donc ni imposé une masse salariale encadrée, ni de restriction en matière de transfert.

Cela faisait trois saisons que le RC Lens recevait des restrictions en matière de recrutement ou de rémunérations : masse salariale encadrée en 2013-2014, interdiction de recrutement en 2014-2015 et recrutement non onéreux en 2015-2016. Une bonne nouvelle à laquelle s'attendaient les dirigeants : "On avait travaillé avec les dirigeants sur le budget à présenter à la DNCG, donc on était familiarisés, maintenant tout s'est fait un peu en vitesse. Il faut assurer le budget pour la saison prochaine. Sera-t-il en hausse? En baisse? On verra", avait déclaré le 23 mai dernier Ignacio Aguillo, représentant de Solferino, nouvel actionnaire majoritaire du RC Lens. 

"Nomination d'un nouvel entraîneur"

Le club indique également dans son communiqué : "Les prochains jours seront donc bien sûr consacrés à la nomination d'un nouvel entraîneur pour notre équipe première." Ce lundi après-midi, Antoine Kombouaré a en effet annoncé son départ pour Guingamp.

Les dirigeants du club sang et or affirment dans leur communiqué qu'ils envisageaient de continuer avec l'entrapineur qui était au club depuis 2013. "Le Racing club de Lens prend acte de la décision d'Antoine Kombouaré de s'engager avec l'En Avant Guingamp, et donc de ne pas donner suite à la prolongation de contrat qui lui avait été proposée.

Quel mercato ?

Le recrutement de nouveaux joueurs sera également à l'ordre du jour des prochaines semaines : "La masse salariale, elle sera plus importante que celle qu’on a donnée cette année", avait déclaré il y a quelques jours Gervais Martel. Le budget tient compte de besoins dans un certain nombre de places sur le terrain, c’est-à-dire au niveau de l’attaque. Vous savez qu’on a des difficultés – c’est le moins qu’on puisse dire – dans ce domaine là. Notre meilleur buteur, c’est Cyprien avec 7 buts, on ne peut pas monter en L1 avec un milieu de terrain qui est le meilleur buteur".