Législatives : qui sont les 15 députés En Marche dans le Nord et le Pas-de-Calais ?

Les 15 députes de La République En Marche élus à l'Assemblée Nationale dans le Nord et le Pas de Calais / © MaxPPP / DR
Les 15 députes de La République En Marche élus à l'Assemblée Nationale dans le Nord et le Pas de Calais / © MaxPPP / DR

Les départements du Nord et du Pas-de-Calais ont rapporté dimanche 15 députés à la nouvelle majorité présidentielle à l'Assemblée Nationale.

Par YF avec AFP

Les électeurs du Nord et du Pas-de-Calais vont envoyer à l'Assemblée Nationale 15 députés de La République en Marche, le mouvement du président Emmanuel Macron, qui disposera d'une majorité absolue au Palais-Bourbon. Parmi eux, deux députées sortantes seulement, transfuges du PS, et plusieurs novices en politique. 


Christophe Di Pompeo (3e circ. du Nord - Maubeuge)

Affiches de Christophe Di Pompeo dans la 3e circonscription du Nord / © Compte Twitter candidat
Affiches de Christophe Di Pompeo dans la 3e circonscription du Nord / © Compte Twitter candidat


Elu député dans la 3e circonscription du Nord (Maubeuge) avec 51,30% des voix face à Sylvie Goddyn (FN), Christophe Di Pompeo est aujourd'hui membre de la République En Marche après avoir eu plusieurs mandats locaux sous l'étiquette PS. Il a été notamment conseiller régional et adjoint de Rémi Pauvros, le député PS sortant (et éliminé), lorsque ce dernier était maire de Maubeuge. Depuis 2014, il siège dans l'opposition municipale. A 52 ans, ce docteur en sciences économiques et en économétrie est actuellement chercheur au Laboratoire de Santé publique de l'Université Droit et Santé de Lille. Au conseil régional du Nord/Pas-de-Calais dans lequel il a occupé les fonctions de président de la commission Europe, de la commission de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) et de la commission contrat de plan État-Région.
 

Brigitte Liso (4e circ. du Nord - Lambersart, La Madeleine)

Portrait Brigitte Liso

A 58 ans, Brigitte Liso a battu largement ce dimanche soir Jacques Houssin (LR), l'ex-suppléant du député sortant Marc-Philippe Daubresse, maire de Lambersart. Son score est sans appel : 58,75%. Avant d'être investie par le mouvement présidentiel En Marche, Brigitte Liso n'était pourtant connue que des clients d'"Eclairs émois", la pâtisserie qu'elle possédait dans le Vieux Lille et qu'elle va bientôt fermer. Elle avait été auparavant commerciale chez Pernod-Ricard et avait tenu un restaurant, Le Scoop, lui aussi dans le Vieux Lille. Elle préside par ailleurs l'association "La Java à Raoul", qui compte 200 membres et qui a pour but de préserver l'image populaire de Raoul de Godewarsvelde, chanteur et amuseur public des années 1970.


Charlotte Lecocq (6e circ. du Nord - Orchies, Cysoing)

Charlotte Lecocq nouvelle députée de la 6e circonscription du Nord / © Page Facebook candidate
Charlotte Lecocq nouvelle députée de la 6e circonscription du Nord / © Page Facebook candidate

Charlotte Lecocq, 39 ans, a créé la surprise dans la 6e circonscription (Cysoing-Orchies) en déboulonnant le député LR sortant, Thierry Lazaro, maire de Phalempin, élu à l'Assemblée Nationale depuis 1993. Elle s'impose avec 51,82% des voix. Parfaite inconnue dans le monde politique, elle dirige L Conseil, un cabinet spécialisé dans le management et les ressources humaines, notamment dans le domaine de l'économie sociale et solidaire. Elle a également été membre du Centre des Jeunes Dirigeants (CJD), un mouvement composé de jeunes entrepreneurs


Catherine Osson (8e circ. du Nord - Roubaix, Wattrelos)

Catherine Osson et son suppléant élus dans la 8e circonscription du Nord / © Page Facebook candidate
Catherine Osson et son suppléant élus dans la 8e circonscription du Nord / © Page Facebook candidate


Catherine Osson, 43 ans, succède, comme députée de la 8e circonscription du Nord (Roubaix, Wattrelos), à son ancien compagnon, le socialiste Dominique Baert, qui ne s'est pas représenté, elle était jusqu'à présent son adjointe à la mairie de Wattrelos, en charge de l'urbanisme, mais aussi conseillère départementale sous l'étiquette socialiste. Titulaire d'une maîtrise de géographie, elle a commencé dans la vie active comme professeur des écoles en 1997 avant de devenir directrice d'une école dix ans plus tard. Elle s'est largement imposée ce dimanche au 2e tour avec 62,95% des voix face à la candidate FN Astrid Leplat.
 

Valérie Petit (9e circ. du Nord - La Madeleine)

Qui est Valérie Petit (LREM) élue dans la 9e circonscription du Nord ?

Professeur de management à l'EDHEC, célèbre école de commerce, Valérie Petit, 40 ans, déloge le député LR sortant, Bernard Gérard, maire de Marcq-en-Baroeul, élu à l'Assemblée Nationale depuis une décennie. Elle s'impose avec 52,06% des voix. Sa seule expérience en politique remontait aux Européennes de 1999 : elle militait alors pour les Verts de Daniel Cohn-Bendit. Également docteure en sciences de gestion du Conservatoire national des arts et métiers de Paris, elle est spécialiste du "leadership" et de la "direction d'entreprise". Elle a publié de nombreux "articles scientifiques, d'études et d'ouvrages" et un livre, Hommes, femmes, leadership mode d'emploi (Pearson, 2016). Valérie Petit est administratrice de "Passeport Avenir", une association qui accompagne les étudiants de l'enseignement supérieur issus de la diversité.

Laurent Pietraszewski (11e circ. du Nord - Armentières, Lomme)

Qui est Laurent Pietraszewski (LREM) élu dans la 11e circonscription du Nord ?

Laurent Pietraszewski (REM), 50 ans, est élu avec 67,17% des voix face à Nathalie Acs (FN) dans la 11ème circonscription du Nord. Né à Saint-Denis en région parisien, il a grandi jusqu'à 6 ans à Epinay-sur-Seine avant de passer son adolescence à Lambersart, à côté de Lille. Après un DEA en économie appliquée à l'université Lille I, il travaille dans le management opérationnel chez Auchan pendant dix ans. Ensuite, il occupe un poste dans les ressources humaines pendant huit ans dans sept sites différents du géant nordiste de la grande distribution. Depuis 2010, il est spécialisé dans la gestion de carrière et le recrutement chez Auchan. Il est impliqué dans l'association "Force femmes" chargée d'aider les femmes de plus de 45 ans à trouver du travail. Il est aussi dans le conseil d'administration de l'Institut du marketing et du management de la distribution (IMMD) à Roubaix. Laurent Pietraszewski n'a jamais eu de mandat et n'a jamais été encarté avant de rejoindre En Marche.

Anne-Laure Cattelot (12e circ. du Nord - Avesnes, Le Quesnoy)

Anne-Laure Cattelot, 2e dans la 12e circonscription du Nord / © Page Facebook candidate
Anne-Laure Cattelot, 2e dans la 12e circonscription du Nord / © Page Facebook candidate

Anne-Laure Cattelot, 28 ans, a ét élue dimanche députée de la 12e circonscription du Nord avec 54,04% des voix face à Gérard Philippe (FN). C'est une spécialiste des questions agricoles et européennes. Originaire de l'Avesnois, une terre rurale du sud-est du département où le FN s'est fortement implanté ces dernières années, Anne-Laure Cattelot entend consacrer toute son énergie à sortir ce territoire de sa marginalisation progressive. Elle est diplômée depuis 2011 de Sciences Po Lille (option affaires européennes), où elle a fait un mémoire sur la réforme de la Politique Agricole Commune suite à la crise laitière. Après un stage au Parlement européen auprès de de Jean-Luc Benhammias (Front démocrate et ex-Modem), elle travaille avec le président du conseil départemental des Côtes d'Armor, Claudy Lebreton (PS), qui l'intègre à son cabinet, où elle s'occupe d'agriculture, de développement économique et de numérique. Elle revient dans le Nord en 2015 en rejoignant le cabinet du président de la Métropole Européenne de Lille, Damien Castelain, avec les mêmes attributions.

Jennifer De Temmerman (15e circ. du Nord - Bailleul, Hazebrouck)

Jennifer De Temmerman députée de la 15 circonscription du Nord / © Page Facebook candidate
Jennifer De Temmerman députée de la 15 circonscription du Nord / © Page Facebook candidate

Jennifer De Temmerman, 40 ans, a été élue dimanche avec 60,76% des voix dans la 15e circonscription du Nord face à Pascal Prince (FN), est une ex-enseignante novice en politique. D'abord enseignante de lettres dans le Valenciennois puis gestionnaire de collège à Cassel, elle ne s'était jamais, avant cette élection, engagée politiquement, ne se reconnaissant dans "aucun parti". "J'ai entendu en Emmanuel Macron une voix qui ne se revendiquait d'autre étiquette que celui du peuple français, d'un peuple humaniste, ouvert et volontaire, qui rêve d'un avenir possible ensemble", a-t-elle expliqué.
 

Dimitri Houbron (17e circ. du Nord - Douai)

Dimitri Houbron député de la 17 circonscription du Nord / © Page Facebook candidat
Dimitri Houbron député de la 17 circonscription du Nord / © Page Facebook candidat

Elu dimanche député de la 17e circonscription du Nord (Douai) avec 53,21% des voix face à Thibaut Francois (FN), Dimitri Houbron est une jeune pousse passée récemment de l'UMP à REM. A seulement 26 ans, cet assistant de justice au parquet général de Douai, diplômé d'un master en droit privé, a rejoint en octobre le mouvement d'Emmanuel Macron après avoir été "déçu de la pauvreté des débats des primaires de la droite". "Je me suis éloigné de l'UMP car j'avais l'impression de ne rien pouvoir construire avec eux et le parti s'est trop droitisé à mon goût", explique-t-il. Il avait notamment été responsable des jeunes UMP lors des précédentes législatives de 2012 dans la 5e circonscription du Nord.

Bruno Duvergé (1ère circ. du Pas-de-Calais - Bapaume)

Bruno Duvergé, nouveau député de la 1ère circonscription du Pas-de-Calais / © MaxPPP
Bruno Duvergé, nouveau député de la 1ère circonscription du Pas-de-Calais / © MaxPPP

Bruno Duvergé est élu dans la 1ère circonscription du Pas-de-Calais avec 54,01% des voix face à Agnes Caudron (FN). Né le 3 avril 1957 à Cambrai (Nord), ancien du Modem, il est maire de Hamelincourt, village du sud-arrageois de 260 habitants, depuis 2008. Il avait été candidat Modem aux législatives de 2012, sans succès. Il est élu conseillé départemental dans le canton de Bapaume depuis mars 2015. Bruno Duvergé exerce la profession de consultant en stratégie et organisation auprès des collectivités et des entreprises.

Jacqueline Maquet (2e circ. du Pas-de-Calais - Arras)

Qui est Jacqueline Maquet (LREM) élue dans la 2e circonscription du Pas-de-Calais ?

Membre du PS depuis 1979, députée depuis 2007, Jacqueline Maquet, 68 ans, concourrait cette fois sous l'étiquette de La République en Marche dans la 2e circonscription (Arras). Elle a été très largement réélue, avec 65,51% des voix, face au candidat FN Alban Heusèle. Le PS l'avait exclue après l'annonce de son investiture par En Marche. Mais le candidat socialiste, Antoine Détourné, n'a réalisé qu'un score de 6,63% au 1er tour. Ancienne cadre de Pas-de-Calais Habitat, Jacqueline Maquet a été conseillère municipale d'Arras et conseillère régionale.

Jean-Pierre Pont (5e circ. du Pas-de-Calais - Boulogne-sur-mer)

Jean-Pierre Pont, nouveau député de la 5e circonscription du Pas-de-Calais / © Site du candidat
Jean-Pierre Pont, nouveau député de la 5e circonscription du Pas-de-Calais / © Site du candidat

Jean-Pierre Pont, élu député avec 61,03% des voix face à Antoine Golliot (FN) dans la 5ème circonscription du Pas-de-Calais, est médecin généraliste. Âgé de 67 ans, il est également maire de Neufchâtel-Hardelot depuis 1989. Il ne s'agit pas de son premier mandat de député puisqu'il avait été élu aux élections législatives de 1993 sous l'étiquette UDF, lors de la "vague bleue". Il avait démissionné de l'UDI pendant la campagne présidentielle de 2017 pour soutenir Emmanuel Macron.

Brigitte Bourguignon (6e circ. du Pas-de-Calais - Ardres, Desvres)

Qui est Brigitte Bourguignon (LREM) réélue dans la 6e circonscription du Pas-de-Calais ?


Brigitte Bourguignon, 58 ans, avait réalisé le meilleur score d'En Marche au 1er tour dans le Pas-de-Calais, avec 41,95% des suffrages dans la 6e circonscription (Desvres-Ardres). Ce dimanche soir, elle a été très largement réélue pour un second mandat avec 60,8% des voix face à la candidate du Front National, Marie-Christine Bourgeois. Ancienne adjointe de Frédéric Cuvillier à la mairie de Boulogne-sur-mer, Brigitte Bourguignon avait été élue députée en 2012 sous l'étiquette socialiste, prenant la succession de Jack Lang à l'Assemblée. Elle a également été la secrétaire nationale du PS en charge des questions sportives. Son nom circulait ces derniers jours comme potentielle candidate au "perchoir", la présidence de l'Assemblée Nationale.
 

Benoît Potterie (8e circ. du Pas-de-Calais - Saint-Omer)

Benoît Potterie (ici avec le ministre Nicolas Hulot),député de la 8e circonscription du Pas-de-Calais / © Compte Twitter candidat
Benoît Potterie (ici avec le ministre Nicolas Hulot),député de la 8e circonscription du Pas-de-Calais / © Compte Twitter candidat

Benoît Potterie, 49 ans, est opticien à Saint-Omer. Sans expérience politique, il s'impose dans une circonscription où Marine Le Pen était arrivée en tête au second de la présidentielle. Il a été élu avec 56,79% des voix face à la candidate FN Karine Haverlant. A la tête de huit magasins d'optique dans la région des Hauts-de-France. ce Calaisien d'origine est vice-président de l'association des commerçants de Saint-Omer et président de chambre près le Tribunal de Commerce de Boulogne-sur-Mer. Dans le projet d'Emmanuel Macron, Benoît Potterie reconnaît avoir été séduit par "le renouvellement des hommes et des pratiques politiques".


Marguerite Deprez-Audebert (9e circ. du Pas-de-Calais - Béthune)

Marguerite Deprez-Audebert, députée de la 9e circonscription du Pas-de-Calais / © Page Facebook candidate
Marguerite Deprez-Audebert, députée de la 9e circonscription du Pas-de-Calais / © Page Facebook candidate

Marguerite Deprez-Audebert, élue avec 57,66% des voix face à Jacques Delaire (FN) dans la 9e circonscription du Pas-de-Calais, était déjà, à 65 ans, conseillère régionale des Hauts-de-France. Adhérente au Modem, elle est aussi deuxième adjointe au maire de Béthune, chargée du développement économique et du tourisme. Dirigeante d'imprimerie et éditrice de presse régionale, elle est l'aînée des quatre enfants de Léonce Deprez, ancien député-maire du Touquet. Elle a suivi des études de Sciences économiques à Lille et à Paris et est diplômée de l'European Business School. Elle a étudié un an à Francfort et à Londres. En Marche avait d'abord choisi comme candidat dans cette circonscription le député sortant, Stéphane Saint-André. Mais ce dernier avait refusé l'investiture, préférant se réprésenter sous les couleurs de son parti, le PRG. Mais il a été éliminé dès le 1er tour, avec un score de 11,9%.

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Témoignage du père d'un patient de l'hôpital Pinel

Près de chez vous

Les + Lus