Cet article date de plus de 5 ans

Les picards dans la Psycyclette : ils souffrent de troubles psychiques, mais ils ont des mollets de champions!

Ils viennent de foyers de vie ou d'unités hospitalières, ils veulent briser les tabous sur leur maladie. Psycyclette, c’est un Tour de France contre les idées reçues. En Picardie, ils sont partis d'Abbeville, Amiens et Beauvais, direction le Sénat et les jardins du Luxembourg à Paris!
© France 3 Picardie
Ils sont plus de 200 à pédaler sous la pluie, entre Abbeville et Paris. Ils viennent du centre hospitalier d'Abbeville, de l'hôpital Pinel d'Amiens, du foyer de vie de Frocourt dans la Somme ou de la Nouvelle Forge dans l'Oise. Des patients, mais aussi des soignants, des bénévoles et des cyclos avertis. 
Plus de 200 « psycyclistes » iront à la rencontre des habitants de chaque ville traversée, afin de parler de leur initiative et de briser les tabous sur les maladies psychiques à travers des manifestations festives.

Organisée par l'UNAFAM, la Psycyclette a 2 objectifs : montrer aux patients qu'ils peuvent le faire, et informer le public sur la santé mentale, lutter contre les à priori et les idées reçues.

Nous avions rencontré les psycyclistes l'an dernier sur la route d'Amiens à Beauvais. Cette année Emeline est toujours partante, fidèle au poste : "l'an dernier je commençais le tandem, là on s'est beaucoup plus entraîné, mais comme il y a plus de kilomètres c'est plus dur quand même. Mais je ne regrette pas d'être fatiguée le soir. Il faut faire comprendre que nous aussi on est capale de faire des choses même si on a des problèmes psychiques!"

Nos valeureux psycyclistes arrivent mercredi 22 juin vers 17h à Paris. Courage!

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société sport handicap