Cet article date de plus de 5 ans

Les prisons de Sequedin et Annoeullin bloquées par des surveillants pénitentiaires

Des surveillants pénitentiaires protestent contre leurs conditions de travail. (VIDEO)
Y. Fossurier / P. Duluc ©F3

Le mouvement national à l'appel du syndicat FO a été suivi dans deux prisons du Nord : Sequedin et Annoeullin. A Sequedin, une trentaine de surveillants pénitentiaires bloquaient l'accès à la prison depuis 6h ce jeudi matin. Les avocats étaient empêchés de pénétrer à l'intérieur. Les parloirs étaient cependant maintenus.

Surpopulation


Une mutinerie à Vivonne (Vienne), une agression jihadiste à Osny (Val-d'Oise) : les récents évenements dans des prisons françaises sont à l'origine de ce mouvement. Le syndicat FO proteste plus généralement contre les conditions de travail des surveillants dues notamment à la surpopulation carcérale. La prison de Sequedin est conçue pour 420 détenus, actuellement elle accueille 550 détenus mais l'an dernier le chiffre est monté à 800.

"Nous ne sommes pas des cobayes de l'administration au sein d'unités dédiées mises en place sans effectifs et sans mesures réelles de sécurité", a prévenu le syndicat FO, le deuxième chez les surveillants après l'Ufap. A Annoeullin, un surveillant a été agressé lundi, il a été blessé à la malléole. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prison justice société