Cet article date de plus de 4 ans

Liège-Bastogne-Liège : suivez la course en direct streaming

Suivez en direct streaming la classique ardennaise Liège-Bastogne-Liège. 
Troisième et dernière classique ardennaise ce dimanche : Liège-Bastogne-Liège. Une course à suivre en direct streaming sur francetvsport avec, aux commentaires, Alexandre Pasteur et Laurent Jalabert. C'est à partir de 15h20 pour vivre le final. 

Pour sa 103e édition, Liège-Bastogne-Liège, la "Doyenne" des classiques, réunit un peloton sous le choc de la disparition brutale de l'Italien Michele Scarponi, avec pour tête de liste l'Espagnol Alejandro Valverde qui postule à une quatrième victoire. Une minute de silence a été observée samedi lors de la présentation. Dimanche, au départ, où les représentants de l'équipe Astana seront en première ligne, ce sera une minute d'applaudissements. 

Liège-Bastogne-Liège en direct live streaming

Liège-Bastogne-Liège en direct streaming

Au départ de cette "Doyenne", le favori, inévitablement, a pour nom Valverde. Triple vainqueur sur les hauteurs de Liège (2006, 2008, 2015), l'Espagnol affiche surtout une forme étincelante qui lui a valu de s'imposer sans coup férir, mercredi, au sommet du Mur de Huy dans la Flèche Wallonne.

"Dimanche, ce sera différent", prévient toutefois Valverde, conscient de la difficulté supplémentaire de Liège-Bastogne-Liège, de ses côtes plus nombreuses (dix) et plus longues, de sa distance supérieure d'une soixantaine de kilomètres. "Dans la Flèche Wallonne, on peut contrôler plus facilement. A Liège, le danger, tactiquement, peut venir de partout. Il faut avoir de la réussite".

Les équipes disposant de plusieurs candidats partent avec un avantage. Principalement Sky qui présente le Polonais Michal Kwiatkowski et le Colombien Sergio Henao pour imiter le Néerlandais Wout Poels, vainqueur l'an passé. Ou encore deux formations bien dotées, Orica avec plusieurs coureurs qui sont déjà montés sur le podium (Gerrans, Albasini) ou peuvent le faire (les frères Adam et Simon Yates), et Sunweb, forte de différents types de puncheurs (Barguil, T. Dumoulin, Matthews).

"Entre les prétendants, les différences en terme de niveau physique sont très ténues", estime Romain Bardet. Le Français, deuxième du Tour 2016, est décidé à tenter sa chance sur les routes des Ardennes: "Je ne veux pas jouer placé !"

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cyclisme sport