Lille : prêtre agressé par des pro-Zemmour ? Une enquête est ouverte

Un prêtre et ses amis auraient été pris à partie par un groupe de jeunes "Génération Zemmour", ce samedi vers minuit. Sur Twitter, le religieux raconte son agression.

Une enquête a été ouverte après le témoignage du prêtre Adrien Candiard, sur le réseau social Twitter. Samedi soir, le jeune prêtre se rend avec trois amis dans un bar du vieux Lille. Mauvaise rencontre, ils auraient été pris à parti par plusieurs jeunes, tous porteurs de tee-shirts pro-Zemmour. Le prêtre explique : "en sortant, l'un d'eux décoche une baffe au plus jeune d'entre nous. Aucun motif, rien."

Dès lors, le prêtre raconte avoir tenté de calmer la situation. Selon son récit, ni lui ni ses amis ne rispostent, alors qu'ils seraient entourés par plusieurs jeunes aggressifs, à l'extérieur du bar. "Malgré leurs coups répétés, aucun d'entre nous n'est là pour ça, et on cherche à apaiser les choses" témoigne le prêtre. L'une des victimes aurait avancé la qualité de prêtre d'Adrien Candiard, pensant "naïvement" que la fonction calmerait la situation. "Mauvaise pioche, cela ne me vaut que des injures aussi vulgaires que banales." 

Le groupe se serait enfui après que la police ait été appelée par le patron du bar. Le prêtre raconte son échange avec les policiers à peine arrivés : "Oh, vous auriez dû vous battre… Et qu'est-ce qui vous fait penser que les partisans de Zemmour sont d'extrême-droite ?" 

Adrien Candiard ne déposera pas plainte, n'ayant pas été directement visé par les coups. Deux policiers, après être intervenus, emmèneront deux des individus agressés faire une ronde dans le quartier. Impossible cependant de retrouver le groupe.

Contacté par l'AFP, l'entourage du polémiste -qui a réuni samedi à Lille quelque 1 500 personnes lors d'une conférence- a "condamné" cet incident tout en affirmant qu'il ne "s'agissait pas" de militants de Génération Zemmour. Lors de la conférence, "des T-shirts étaient en vente à la sortie. Donc nous ne contrôlons pas qui en a acheté", a indiqué cette source.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société politique élection présidentielle élections