Cet article date de plus de 4 ans

Une loi pour contraindre les garagistes à vous proposer des pièces d'occasion

Encore une nouveauté cette année, les garagistes ont désormais l'obligation de vous proposer des pièces d'occasion pour les réparations de votre voiture. Une mesure qui devrait faire baisser les factures.
La pièce automobile d'occasion, l'entreprise Soluval de Somain, en a fait sa spécialité depuis quelques années. Elle propose des pièces de toutes marques et de toutes provenances : "des véhicules accidentés, brûlés, des retours de vol n'ayant subi aucun dégat", explique Rémy Oulouna, directeur de l'entreprise Soluval.

Avec plus de 25 000 pièces d'occasion référencées, ce chef d'entreprise attend donc beaucoup de la nouvelle loi, encore faudrait-il, selon lui, que les garagistes jouent le jeu...
"Si le garagiste ne fait pas l'effort de proposer, ça ne changera pas grand chose. Après au garagiste d'analyser si ça a un intéret pour lui autant que pour le client. Mais tout ça, c'est au bon vouloir du garagiste... explique l'entrepreneur.

Car, si le garagiste doit en effet proposer, il n'a en revanche aucune obligation de résultat, d'autant que, de l'avis général, cette loi ne prendrait pas en compte les risques liés à la vente de certaines pièces d'occasion. Pour Jean-Paul Moriau gérant concession Peugeot "c'est une perte de temps, y a la recherche de la pièce. Il y a souvent des erreurs de pièces,  il y a même des pièces  qui arrivent qui sont défectueuses. Moi je pense ne pas prendre des pièces, point de vue sécurité, tout ce qui est freinage, amortisseur et tout, je ne vais pas prendre de pièces d'occasion."

Contraignante pour les professionnels, cette loi devrait surtout permettre aux particuliers de réaliser de substancielles économies, à condition toutefois de ne pas hésiter à faire jouer la concurence.
durée de la vidéo: 01 min 30
Loi obligeant les garagistes à proposer des pièces d'occasion ©F3 Nord
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
automobile économie