Marine Le Pen absente samedi d'un débat de la Manif pour tous à Lille

Marine Le Pen, tête de liste FN pour les régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, ne se rendra pas samedi à un débat pour ces élections organisé à Lille par le mouvement anti-mariage gay La Manif pour tous auquel assisteront Xavier Bertrand (Les Républicains) et Nicolas Dupont-Aignan (DLF).

Marine Le Pen, lors d'un meeting FN le 4 novembre dans le Maine-et-Loire
Marine Le Pen, lors d'un meeting FN le 4 novembre dans le Maine-et-Loire © MAXPPP
La présidente du FN ne se rendra pas à cette invitation, a-t-on appris vendredi de sources concordantes, confirmant une information de L'Opinion. "Elle présente ses listes pour les régionales en même temps. L'info de La Manif pour tous est arrivée après la programmation de notre événement et Eric Dillies (ndlr: responsable du FN à Lille) la représentera", a indiqué Sébastien Chenu, tête de liste du parti pour les régionales dans la Somme.

S'y serait-elle rendue si les deux événements, qui se tiennent au même endroit et au même moment à Lille, ne coïncidaient pas ? "Aucune idée", a-t-il répondu. Une autre source frontiste a confirmé cette absence, rejetant ce qu'elle qualifie de "meeting UMP".


Quid des autres candidats ?

D'après le compte Twitter de La Manif pour tous, Xavier Bertrand, chef de file des "Républicains", et Jean-Philippe Tanguy, chef de file de Debout la France, seront présents, tandis que les réponses de Marine Le Pen et de Pierre de Saintignon, chef de file socialiste, étaient encore en attente.

Dans beaucoup d'autres régions, les têtes de listes frontistes se sont pourtant rendues ou entendent répondre favorablement à l'invitation du mouvement dirigé par Ludovine de la Rochère, qui organise des débats dans les 13 régions métropolitaines.

Marine Le Pen et Florian Philippot étaient absents des cortèges massifs en 2012-2013 de La Manif pour tous contre l'ouverture du mariage aux couples homosexuels, au contraire de nombre de cadres du parti, mais aussi de membres d'autres formations de droite, ce qui avait suscité des critiques internes.

Le FN promet, s'il arrive au pouvoir, l'abrogation de la loi Taubira et un Pacs "amélioré".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales politique élections marine le pen
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter