• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Migrants à Calais : la Jungle en chiffres

Ce contenu n'est plus disponible

Combien y-a-t-il de migrants actuellement dans la "Jungle" de Calais ? Combien en sont partis ? Combien de mineurs ? 

Par Emmanuel Magdelaine

Combien y-a-t-il de migrants actuellement dans la "Jungle" de Calais ? 

Entre 3700 et 5 350. Associations et Etat sont loin d'être d'accord sur ce chiffre. Selon les associations d'aide aux migrants (Secours catholique, Emmaüs...), l'opération en préparation, qui donne jusqu'à 20H00 mardi pour libérer les lieux, est bien plus ample que ne le disent les autorités : elle concerne "3 450 personnes" tandis que "1 900 personnes" campent dans la zone nord. Un comptage réalisé par "une vingtaine d'équipes de deux personnes qui connaissaient bien la jungle", a expliqué Annie Gavrilescu, une bénévole britannique. En tout, 5 350 migrants seraient donc actuellement dans la "Jungle de Calais". 

Au contraire, d'après la préfète du Pas-de-Calais Fabienne Buccio, "entre 800 et 1 000 personnes" campent dans la zone à évacuer. L'Etat souhaite réduire à terme la population de la "jungle" à 2 000 personnes, contre 3 700 aujourd'hui.
 / © AFP
/ © AFP

Combien de migrants vivent dans des conteneurs ? 

"Les conteneurs sont pleins et on ne veut pas quitter Calais car on ne veut pas s'éloigner de l'Angleterre, qui reste notre objectif", expliquait mardi un migrant. Sur les 1 500 places dans les conteneurs-dortoirs chauffés mis en place par l'Etat, 300 restent disponibles selon la préfecture.

Ccombien de migrants ont quitté la "Jungle" de Calais ces derniers mois ? 

Selon des chiffres communiqués lundi à l'AFP par le ministère de l'Intérieur, 2 691 personnes ont été orientées vers des CAO depuis leur mise en place fin octobre, en provenance du campement de Calais, et pour une très faible part, de celui de Grande-Synthe. La Place Beauvau affirme que 80% des 1 200 premiers migrants accueillis dans ces centres ont demandé l'asile en France.

L'opération qui devait démarrer ce mardi soir vise à faire partir la population concernée vers les Centres d'accueil et d'orientation (CAO), dont le nombre n'a cessé de grossir. Il en existe désormais 102 en France, accueillant près de 2 700 migrants, venant surtout de la "jungle" et invités à demander l'asile en France. Il reste d'autre part 300 places (sur 1 500) dans le Centre d'accueil provisoire, constitué de conteneurs-dortoirs chauffés.

Au total, 4 339 personnes ont été orientées hors des campements de Calais ou de Grande-Synthe "vers un dispositif adapté à leurs droits" en 13 mois, se félicite l'Intérieur, estimant que "la création des CAO a permis une accélération très sensible de ce phénomène".

Sur la foi d'un bilan à fin janvier de l'Office français et de l'immigration (Ofii) portant sur 2.379 migrants "mis à l'abri" en centres de répit, Gérard Sadik, chargé de l'asile à la Cimade, indique sur son blog que le premier pays représenté est le Soudan (1.068 personnes), devant l'Afghanistan (397) et l'Irak (302). Selon la carte que cet humanitaire a établie, les CAO et leurs résidents - souvent des hommes seuls - sont répartis sur l'ensemble du territoire, à l'exception de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Sur ces chiffres communiqués par l'Etat, les associations ne peuvent réellement se prononcer de manière précise.

Combien y a-t-il de mineurs dans la "Jungle" de Calais ?

Dans un communiqué diffusé lundi soir, la préfecture du Pas-de-Calais a rappelé que deux recensements ont été effectués sur ce point par l'association
France Terre d'asile (FTDA), spécialement missionnée, un le 5 janvier dénombrant "316 mineurs isolés étrangers au sein de la lande" et un second réalisé le 9 et 12 février en recensant 326. "Les catégories demandées par la Défenseure des droits existent déjà puisque le recensement a été réalisé par âge et par nationalité", affirme la préfecture.
Migrants à Calais : 320 mineurs dans la Jungle
"Quand on voit des enfants dans la boue et le froid, on ne peut envisager de démantèlement de la +jungle+ comme cela est prévu par l'État. La prise en charge et le recensement de chaque enfant doivent être organisés et les catégories d'enfants doivent être déterminées", a déclaré à la presse l'adjointe du Défenseur des droits Jacques Toubon.

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus