Nés tous les deux le 1er janvier, Alma, 101 ans et Noël, 100 ans, forment le plus vieux couple de Belgique

Alma et Noël sont tous les deux centenaires et sont le plus vieux couple de Flandre / © VTMNIEUWS
Alma et Noël sont tous les deux centenaires et sont le plus vieux couple de Flandre / © VTMNIEUWS

Alma et Noël sont tous les deux centenaires et mariés depuis 76 ans. Ils ont échangé leur premier baiser 81 ans plus tôt et ont, depuis, toujours été en couple. 

Par Noémie Javey

101 ans et 100 ans ! Un anniversaire particulier ce 1er janvier à Zwevegem (Flandre, Belgique). La fierté d'Alma et de Noël ne réside pas dans le fait d'être deux centenaires, mais d'être toujours ensemble 81 ans après avoir échangé leur premier baiser. Ce qui fait d'eux le couple le plus vieux de Flandre et très probablement de Belgique.

Ils ont fêté ces anniversaires particuliers entourés de leur famille : "Notre chambre est pleine de membres de la famille : enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants, a expliqué Noël à VTM. C'est spécial qu'Alma et moi puissions célébrer notre anniversaire ensemble, étant donné notre âge béni. Nous avons de la chance d'être encore ensemble."

Le couple a aussi raconté à KW Nieuws, un site d'actualité flamand, son histoire. Ensemble, ils ont traversé des moments difficiles comme lorsque Noël a été appelé par l'armée lors de la Seconde Guerre mondiale : "On se connaît depuis 82 ans, mais on n'est marié que depuis 76 ans. J'ai dû attendre six ans avant de l'épouser, car en août 1939, j'ai dû aller à Bruxelles. J'étais dans le sixième groupe d'artillerie, treizième régiment. Chaque jour, j'écrivais à Alma."

Pour le mariage, ils ont dû se débrouiller : "Avec les vêtements de la famille américaine qu'Alma avait hébergé, elle a cousu sa propre robe de mariage. Nous avons fait passer clandestinement du tissu de France que j'ai ensuite donné au tailleur du coin pour confectionner les costumes."

Proposer un repas de mariage relevait lui aussi du défi : "Grâce à un boucher à cheval, nous pouvions obtenir de la viande à un prix raisonnable et au sous-sol, nous avions des pommes de terre et des haricots, c'est tout. [...] Alma avait encore des grains de café vert d'avant la guerre et nous les avons torréfiés nous-même cet après-midi-là. Du vrai café et du pain blanc, c'était notre dîner de mariage", note Noël. 
 
Un reportage de VTM Nieuws sur Alma et Noel (en flamand)
 

"Pour nous, la vie a été courte, car il n'y a pas un jour où on s'est ennuyé"


Au moment de la nuit de noce, Noël raconte avec malice l'astuce qu'il avait employée pour faire partir plus tôt ses invités : "Quatorze jours plus tôt, mon cousin s'était marié. Vers 22 heures, la Gestapo était arrivée et avait embarqué avec elle 10 à 15 jeunes hommes. Heureusement, beaucoup d'entre eux ont pu revenir. Mais ayant toujours cette histoire en tête, le soir de mon mariage, j'ai crié dans le hall : bon sang, j'ai entendu dire que la Gestapo est en train de patrouiller ! Tout le monde a alors attrapé son manteau et s'est enfui."

Après quelques années à vivre chez la mère d'Alma, ils arrivent à mettre suffisamment de côté pour s'acheter leur propre terrain et à construire leur maison en 1949. Trois enfants viennent compléter leur vie de couple : André, Annie et Freddy. 

Désormais, à cent ans passés, Noël souhaite par-dessus tout "fêter (son) anniversaire avec (sa) femme.[...] Chaque jour où nous sommes ensemble est une bénédiction. Pour nous, la vie a été courte, car il n'y a pas un jour où on s'est ennuyé, même encore aujourd'hui, en maison de retraite.[...] Si on pouvait refaire nos vies, on le ferait de la même façon. C'était parfait", conclut-il. 

 

Sur le même sujet

Les + Lus