Le nombre d'accidents en hausse sur les routes de l'Oise, en baisse dans l'Aisne au premier semestre 2020

Si le nombre d’accidents sur les routes a nettement diminué un peu partout en France avec le confinement, la baisse est beaucoup moins marquée dans l’Aisne. Dans l'Oise, ce chiffre est même en hausse. En cause, une vitesse excessive sur des routes exceptionnellement dégagées.

Moins de chocs frontaux sur les routes mais plus de pertes de contrôle, c'est ce qu'a constaté la sécurité routière pendant la période de confinement.
Moins de chocs frontaux sur les routes mais plus de pertes de contrôle, c'est ce qu'a constaté la sécurité routière pendant la période de confinement. © FTV
En mars 2020, 154 personnes se sont tuées sur les routes de France. En avril, le nombre baisse à 103. Un chiffe historiquement bas qui cache la réalité dans certains départements. Car avec le confinement, les mauvaises habitudes ont repris le dessus, en particulier les excès de vitesse sur des routes dégagées.

L'Oise, le mauvais élève

Ainsi dans l'Oise, le nombre d'accidents a augmenté de 37% entre le premier semestre 2019 et celui de 2020. Il faut dire que l'année avait mal commencé dans ce département.
 
Chiffres de la sécurité routière dans l'Oise au premier semestre 2020 par rapport au premier semestre 2019
Infogram

En janvier, l'Oise comptabilisait 64 accidents contre 22 en 2019, avec 91 blessés, soit 66 de plus que l'année précédente. Des chiffres en légère amélioration pour le mois de mars, début du confinement, mais toujours en augmentation par rapport à 2019. Le nombre d'accidents est ainsi passé de 34 à 40, soit 6 de plus. Le nombre de blessés de 44 à 52 (+8) et le nombre de tués de 0 à 3.

Forte hausse des grands excès de vitesse pendant et après le confinement

Sur sa page Facebook, la gendarmerie de l'Oise a dû lancer un appel à la prudence après avoir intercepté un automobiliste roulant à 134 km/h sur une route à 70 km/h.Pour autant, le mois d'avril confirme l'amélioration des résultats. Les curseurs sont en baisse dans les trois catégories. Les accidents passent de 35 en 2019 à 23 cette année. Les blessés de 42 à 23 et les morts de 5 à 1.

Une accalmie qui n'aura pas duré. Au mois de mai, 4 morts sont à déplorer sur les routes isariennes au lieu de 2 en 2019, avec 29 accidents au lieu de 24. Seul le nombre de blessés est en légère baisse. Il passe de 35 en avril 2019 à 32 en 2020.

Contrôles dans l'Aisne

Même constat dans l'Aisne. Si la sécurité routière note de meilleurs résultats que dans l'Oise, elle confirme "le rôle systématique des comportements dangereux, comme les refus de priorité, la consommation d'alcool et de stupéfiants, le manque de maîtrise du volant et toujours la vitesse excessive", pendant et après le confinement.

Le 19 mai, la gendarmerie de l'Aisne a elle-aussi, intercepté des automobilistes roulant à des vitesses excessives sur les petites routes de campagne.Le bilan est malgré tout plus positif. Les restrictions de déplacements imposées par la gestion de la crise sanitaire ont amélioré les chiffres de la sécurité routière dans l'Aisne. Au cours du premier semestre 2020, 11 personnes sont décédées sur les routes du département, contre 15 sur la même période en 2019, soit 4 personnes tuées en moins (-27%).
Le nombre d'accidents corporels s'établit à 81, contre 102 au premier semestre 2019, soit 21 accidents corporels de moins (-21%).
Enfin, 95 personnes ont été blessées, contre 121 en 2019, soit 26 personnes de moins (-21%).
 
Chiffres de la sécurité routière dans l'Aisne de janvier à mai 2020 par rapport à janvier/mai 2019
Infogram

Des conseils avant les départs en vacances

Vigilance donc sur les routes. Même si les touristes sont actuellement moins nombreux, le trafic a repris. Inutile d'appuyer sur le champignon, vous arriverez à bon port. 
Et n'oubliez pas, avant de prendre la route, de vérifier les niveaux de liquide, la pression et l'usure des pneus et l'éclairage.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter