19 personnes interpellées dans le Nord après la qualification de l'Algérie pour les demi-finales de la CAN

Les joueurs algériens célébrant leur victoire contre la Côte d'Ivoire en quart de finale de la Coupe d'Afrique des Nations disputée en Egypte. / © FADEL SENNA / AFP
Les joueurs algériens célébrant leur victoire contre la Côte d'Ivoire en quart de finale de la Coupe d'Afrique des Nations disputée en Egypte. / © FADEL SENNA / AFP

19 personnes ont été interpellées jeudi soir dans le département du Nord - dont 14 à Roubaix - à l'occasion des célébrations qui ont suivi la victoire de l'Algérie contre la Côte d'Ivoire en quart de finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) disputée en Egypte.

Par YF avec AFP

La qualification de l'Algérie, jeudi soir, pour les demi-finales de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) a provoqué de grandes scènes de liesse et d'importants rassemblement dans plusieurs villes du Nord.

Ainsi, à Roubaix, 1000 personnes ont célébré la victoire des Fennecs sur la Grand' Place devant l'hôtel de ville, selon les chiffres communiqués par la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP). 800 supporters algériens ont également été comptabilisés à Lille (rond-point des Postes), 400 à Douai et 300 à Maubeuge (quartier Sous-le-Bois). 
 
Roubaix : les supporters de l'Algérie fêtent la qualification pour les demi-finales de la CAN
Images amateures de célébrations postées sur YouTube

Mais la fête a été émaillée par des débordements qui ont conduit à 19 interpellations dans l'ensemble du département, dont 14 dans la seule ville de Roubaix, principalement pour des jets de projectiles sur les forces de l'ordre mobilisées pour contenir ou repousser la foule sur la voie publique. A Maubeuge, 5 policiers ont été ainsi blessés.  

A Roubaix, deux personnes ont été également arrêtées après avoir mis le feu à des pneus avec du papier journal, du côté de la rue Paul Claudel. L'incendie a pu être rapidement éteint par un riverain. 

D'autres incidents ont eu lieu ailleurs en France en marge de ces rassemblements festifs.  
 

Au total, 74 personnes ont été interpellées dans tout le pays et 73 placées en garde à vue, a indiqué ce vendredi le ministère de l'Intérieur. A Montpellier, un supporter, qui a perdu le contrôle de son véhicule, a fauché une famille, tuant la mère et blessant grièvement son bébé. Il a été placé en garde à vue.
 

Sur le même sujet

Grève au CHU d'Amiens : extrait du JT du 11/10/2019

Les + Lus