Caly, 14 ans, retrouvée chez un trentenaire à Eecke : Jonathan J. mis en examen et incarcéré

Jonathan J. / © DR
Jonathan J. / © DR

Jonathan J., 29 ans, a été mis en examen et incarcéré ce vendredi 1er février au tribunal de Dunkerque, suite à la découverte, chez lui à Eecke d'une adolescente de 14 ans qui était portée disparue depuis le 7 janvier à Marseille. Il est notamment poursuivi pour atteintes sexuelles aggravées. 

Par Thomas Millot

Une information judiciaire a été ouverte ce vendredi 1er février par le parquet de Dunkerque pour "soustraction d'enfant, atteintes sexuelles aggravées et propositions sexuelles faites par un majeur à un mineur de moins de 15 ans en utilisant un moyen de communication électronique, et suivies d'une rencontre". Jonathan J., 29 ans, a été mis en examen et incarcéré en début de soirée pour ces mêmes chefs. C'est chez cet homme qu'une adolescente marseillaise a été retrouvée mercredi 30 janvier à Eecke (59), plus de trois semaines après sa disparition.


Mercredi, 14 gendarmes avaient débarqué à l'aube dans la maison où est logé Jonathan J., et avaient découvert la jeune Caly, 14 ans, cachée dans les combles difficilement accessibles de l'habitation. Elle est en bonne santé, et "ne porte pas de traces de maltraitances", selon une source proche du dossier. L'adolescente a néanmoins eu "des relations sexuelles consenties" avec le prévenu.

 
 

Récidiviste


Jonathan J. était déjà connu de la justice pour des faits similaires commis en février 2018. L'homme était allé chercher une autre adolescente de 14 ans dans le Loir-et-Cher, pour la ramener à Arras chez sa mère. Le 27 février 2018, la jeune fille avait été retrouvée par les enquêteurs alors qu'elle se cachait dans la salle de bain. Jonathan J. et sa mère avaient été interpellés pour soustraction d'enfant.

Ils ont tous les deux fait l'objet, le 21 juin 2018, d'une mesure alternative aux poursuites sur proposition du parquet d'Arras : des heures de travail non-rémunérées et 300 euros d'indemnités pour le préjudice subi par les victimes. Mesure qui n'apparaît pas au casier judiciaire.

Dans cette première affaire, Jonathan J. fait également l'objet de poursuites pour atteintes sexuelles sur mineur de moins de 15 ans, suite à la plainte déposée par la mère de l'adolescente le 8 juin 2018.

Le suspect avait pris contact avec la jeune fille en octobre 2017 sur un forum de jeux vidéos en ligne, dont il était l'administrateur. Il a également fait la connaissance de Caly sur internet.



 

Sur le même sujet

Dimanche en politique - 30 ans après l'affaire du voile à Creil, reste-t-il des traces ?

Les + Lus