Cambrai : où en est le projet de reconversion de la base aérienne ?

La base aérienne telle qu'elle devrait être transformé dans le projet e-Valley.
La base aérienne telle qu'elle devrait être transformé dans le projet e-Valley.

L'ancienne base aérienne 103 de Cambrai accueillira-t-elle une plateforme dédiée au e-commerce ? Une réunion sur le sujet s'est tenue aujourd'hui autour du préfet, pour débloquer le projet au point mort depuis plus de 2 ans.

Par Hélène Tonneillier

Depuis la fermeture de la base en 2012, les moutons qui paissent sur les 350 hectares du site sont les seuls occupants. Là où était annoncée une vaste plate-forme logistique dédiée au e-commerce : le projet e-Valley.

Son initiateur, David Taieb était sur place en février 2015, plein d'enthousiasme...mais depuis, malgré près d'un million d'euros déjà engagé dans des études, quasiment rien n'a bougé. Ce matin, tous les décideurs étaient rassemblés autour du préfet pour relancer le dossier : département, région, communauté d'agglomération face à un promoteur, pas encore rassuré. "J'ai beaucoup d'espoir suite à cette réunion car toutes les personnes qui sont décisionnaires étaient là et on a avancé on s'est refixé un rendez-vous dans un mois, donc il y a une dynamique qui se met en place" explique David Taieb.
Cambrai : où en est le projet de reconversion de la base aérienne
Un reportage de Laurent Navez et Benoît Bugnicourt - F3 Nord

Le projet est estimé à 300 millions d'euros et ferait de l'ancienne base, la plus grande plate-forme e-logistique en Europe avec 650 000 m2 d'entrepôts, 1500 emplois annoncés.
Principale difficulté ? La propriété foncière. Les terrains ont été déclassés "défense" mais n'ont toujours pas été vendus par l'Etat.

C'est pourquoi le préfet était présent à cette réunion : "Mon sujet à ce stade c'est la réalisation de la transaction entre l'Etat et les collectivités territoriales, entre les collectivités territoriales et les groupes financiers...Et dans le temps où on instruit ces documents compliqués, on travaille sur le permis de construire".

Permis de construire que le promoteur envisage de déposer d'ici 3 mois. Un signe qu'il veut envoyer à ses clients, des entreprises du commerce en ligne qui, à force d'attendre, pourraient se décourager.

Sur le même sujet

Les + Lus