Cambrai : un homme de 60 ans tabassé à mort par quatre jeunes, a priori sans raisons

L'agression s'est produite rue des Cordiers, à Cambrai. / © Capture d'écran Google Street view 12-02-18
L'agression s'est produite rue des Cordiers, à Cambrai. / © Capture d'écran Google Street view 12-02-18

Un homme de 60 ans a été roué de coups, mardi matin, dans le centre-ville de Cambrai, par quatre jeunes hommes. Il est décédé de ses blessures. Deux personnes ont été mises en examen pour "homicide" et les deux autres sont toujours recherchées. 

Par Jeanne Blanquart

Les images de vidéo-surveillance le montrent à bord de son tricycle, celui avec lequel il avait l'habitude d'aller faire ses courses, tôt le matin. Mardi matin, vers 4h, cet homme de 60 ans a été battu à mort par quatre jeunes hommes.

"Sur les images, on voit les jeunes s'arrêter près de lui et l'interpeller", indique le Parquet de Douai, en charge de l'affaire, confirmant une information de la Voix du Nord.


Deux interpellations


Vers 5h30, un passant aperçoit la victime au sol. Il alerte immédiatement les secours qui parviennent à l'emmener au centre hospitalier de Douai. Mais il est trop tard; l'homme meurt peu de temps après son arrivée à l'hôpital. La victime vivait dans un foyer de la commune d'Escaudœuvres.

"Deux personnes ont été interpellées jeudi", indique le Parquet, précisant que les agresseurs présumés ont entre 18 et 20 ans. "Elles ont été mises en examen et placées en détention provisoire pour homicide." Les deux jeunes ont été rapidement reconnus sur la vidéo-surveillance par les enquêteurs.

L'un d'entre eux a déjà été condamné à plusieurs reprises pour violences, dégradations et vols et a déjà été incarcéré. L'autre n'a pas d'antécédents judiciaires. 


Quels motifs ? 


Les motifs de cette agression ultra-violente restent floues. Interrogées, les deux suspects refusent d'expliquer leur geste et restent muets. "On part sur de la violence gratuite", précise le Parquet.

Car si la victime a bien retiré de l'argent à un distributeur avant l'agression, il n'y a pas eu de vol : les billets ont été retrouvés sur lui. 

Restent à retrouver les deux autres jeunes impliqués dans cet homicide, qui ne sont pour le moment pas identifiés. L'instruction et l'établissement d'une commission rogatoire permettront peut-être de les retrouver. 


Sur le même sujet

Dans la Somme, une petite maison d'édition jeunesse aux valeurs humanistes

Les + Lus