Cambrai : un médecin d'un centre Covid-19 poursuivi pour non-respect du confinement et outrage envers des policiers

Un médecin sera jugé pour non-respect du confinement et outrage envers des policiers, à Cambrai le week-end dernier.
 

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © FREDERIK GILTAY / FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS
C'est une affaire embarrassante en plein confinement et crise du coronavirus. François Wiart, médecin à Cambrai et un des initiateurs de la mise en place d'un centre Covid-19 dans un gymnase de la ville est soupçonné d'avoir insulté et menacé des policiers dans des circonstances troubles. Il est également poursuivi pour n'avoir pas respecté les règles du confinement.

Samedi, il a été interpellé, ivre, devant chez lui alors qu'il venait d'avoir une altercation avec des voisins. Selon une source policière, les faits se sont produits vers 17H30. Les policiers sont intervenus "dans le cadre d'une rixe" devant le domicile du médecin. 

Il a été interpellé et "durant son transport, a outragé des policiers et les a menacés." Il a "porté un coup de pied qui visait une porte du Centre hospitalier de Cambrai, mais qu'un policier a reçu". 

La Voix du Nord a précisé que le médecin n'était pas seul chez lui au moment des faits, mais, malgré les règles du confinement, se trouvait en train de boire et manger avec deux autres personnes.
 

"Réunion de travail"


Selon son avocat, maitre Benillouche, (cité par l'Observateur du Cambrésis) c'était "une réunion de travail à son domicile au sujet du Covid-19 avec deux professionnels de santé". Et il poursuit en donnant la version des faits de François Wiart : "Au cours de cette réunion, qui se déroule dans un cadre convivial, les trois hommes se restaurent et boivent un coup. Ils n’ont jamais fait la fête chez lui. Dans l’après-midi, le fils du médecin, qui était parti faire une course se fait agresser dans la rue par d’autres jeunes. Les trois médecins sortent alors pour protéger le jeune homme. Une altercation s’en suit. Le médecin prendra plusieurs coups dans la bagarre. Sa chemise est déchirée. A l’arrivée de la police, il est dans la rue en train de crier. Les agresseurs ont pris la fuite. Les policiers décident alors d’interpeller le médecin. Il les insultera plusieurs fois de “bouffon”. Il était en état d’ébriété. "

Le Parquet de Cambrai nous a indiqué que le médecin était convoqué devant un tribunal au mois de septembre prochain, pour non-respect du confinement, outrage et ivresse publique manifeste.

François Wiart est un médecin généraliste connu à Cambrai où il est à l'origine de la mise en place de l'unité Covid-19, qui reçoit des patients potentiellement contaminés. Il est directeur sportif du Cambrai Hockey-club et a été également élu (en 3ème positon) sur la liste du maire François-Xavier Villain lors des dernières élections municipales. 
 
Ce dernier a d'ailleurs publié un messsage de soutien envers l'élu ce mardi après-midi : "Pour Cambrai, François WIART a toute ma confiance. Un concours de circonstances l'a amené à avoir, à l'égard des fonctionnaires de Police, un comportement inapproprié. Il en répondra. Je veux témoigner que depuis plus d'un mois François WIART se dépense sans compter, parfois au-delà du raisonnable et jusqu'à l'épuisement, pour combattre l'épidémie au bénéfice de ses patients et de notre territoire. Il faut en toute circonstance avoir à l'esprit le dévouement sans limite des soignants. La Justice dira la vérité. Honte à ceux qui dans leur statut, leur confort lui préfèrent le lynchage."

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter